×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Société

    Mamdouh Abdelalim, un pilier du cinéma égyptien

    Par L'Economiste | Edition N°:4682 Le 07/01/2016 | Partager
    L’acteur est décédé à l’âge de 59 ans d’une crise cardiaque
    Il doit sa notoriété à ses rôles dans des feuilletons comme «Layali Elhilmia»

    Mamdouh Abdelalim était un célèbre acteur égyptien qui a tourné dans de nombreux films, mais ce sont ses rôles dans des feuilletons qui feront de lui une vedette dans le monde arabe (Ph. DR)

    Une grande étoile du cinéma égyptien a tiré sa révérence mardi 5 janvier suite à une crise cardiaque. Mamdouh Abdelalim est décédé à l’âge de 59 ans au Caire alors qu’il faisait du sport. L’acteur, célèbre dans le monde arabe, a tourné dans de nombreux films, mais c’est surtout à travers ses rôles mythiques de campagnard, qu’il interprétait avec brio dans des feuilletons, qu’il se fera connaître. Il perce notamment grâce à son rôle de «Ali Slim El Badri» dans la deuxième saison de «Layali El Hilmiya», feuilleton égyptien culte des années 80 placé entre l’époque du Roi Farouk et les années 90. Dans cette série ayant marqué une génération de Marocains, il y jouait auprès de grands acteurs comme Yahya El Fakharani, Safia Elomari et Salah Saadani.
    Né en 1956 à Menoufia, Mamdouh Abdelalim obtient un diplôme en économie et sciences politiques. Il débute sa carrière artistique dès son plus jeune âge dans des programmes radio et télévisés pour enfant. Au cinéma, il s'est illustré très jeune auprès de grands noms du cinéma égyptien au début des années 80. Il apprendra le métier sous la direction de la réalisatrice Imane Mohamed Ali puis Nour El-Demerdash ainsi qu’aux côtés de l'épouse de ce denier, Karima Mokhtar. On retiendra de lui de nombreux rôles au cinéma. On le retrouve notamment en 1983 dans le long métrage «La vierge et les cheveux blancs» ou encore «Héros de papiers». Il a également brillé à travers son personnage dans «La servante» pour lequel il a obtenu le prix du meilleur acteur au festival d’Alexandrie. Il emportera un autre trophée du meilleur acteur pour son rôle dans «La vierge et les cheveux blancs». Il était marié à une présentatrice d’une émission  de télévision égyptienne Shafky Elmounayeri.
    A. B.
     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc