×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Régions

    Marrakech/Safi
    La CGEM renouvelle ses instances

    Par L'Economiste | Edition N°:4680 Le 05/01/2016 | Partager
    Mohamed Adel Bouhaja remplace Youssef Mouhyi
    Diversification de l’économie régionale, les priorités du nouveau bureau

    Le binôme Mohamed Adel Bouhaja  (à g.)  et Amine El Baroudi élus respectivement président et vice-président de l’union locale de la CGEM Marrakech/Safi pour un mandat de trois ans, souhaite relancer des projets comme la zone offshore ou encore le hall d’exposition de Marrakech (Ph. Mokhtari)

    Relancer la zone offshore de Marrakech tant demandée par les opérateurs régionaux, redimensionner les projets initiés par la CGEM comme le parc industriel, le hall des expositions ou encore le fonds d’investissement…Ce sont là les principaux chantiers auxquels s’attellera le nouveau binôme Mohamed Adel Bouhaja  et Amine El Baroudi -élus respectivement président et vice-président de l’union locale de la CGEM Marrakech/Safi.  Bouhaja du secteur de l’immobilier et  l’industriel El Baroudi (Siti) remplacent le binôme sortant composé  de Youssef Mouhyi/ Hassan Debbagh et dont le mandat a été très dynamique. Le nouveau bureau  entend poursuivre cette dynamique tout en renforçant les partenariats avec les principaux acteurs économiques et administratifs et aussi la collaboration dans les différentes provinces.  «Notre objectif est de redonner à notre région toute la place qu’elle mérite dans l’économie nationale à travers la diversification de son économie, insiste Bouhaja.  Et cela passe par une vision stratégique partagée (Public – Privé) qui mettra en évidence les actions urgentes et prioritaires à mettre en œuvre pour atteindre les objectifs escomptés en matière de développement économique et social de toute la région , ajoute le nouveau président.  Cette stratégie permettra ainsi d’exploiter les possibilités offertes pour promouvoir la richesse de toute la région, de préparer le climat des affaires pour attirer de nouveaux investisseurs, de faire profiter les entreprises des mécanismes mis en place par le gouvernement ainsi que des fonds d’investissements disponibles…  Autre axe prioritaire de la CGEM Marrakech/Safi, la redynamisation du Crea (comité régional de l’environnement des affaires). Ce comité premier du genre au niveau régional a été créé en 2014 avec une charte signée par quatre partenaires: le patronat régional, le conseil de la région, la wilaya et le CRI. L’amélioration du climat des affaires dans la région reste tributaire de la résolution des problématiques identifiées et liées à la complexité des procédures, aux autorisations, au financement, à l’accès aux marchés publics…Le nouveau bureau souhaite aussi faire de la diplomatie économique pour pousser à la création de fonds d’investissements sectoriels ainsi que d’observatoires régionaux et par secteur d’activité nécessaires à la prise de décision. Les secteurs prioritaires seraient le tourisme, l’immobilier et l’agriculture.
    De notre correspondante,
    Badra BERRISSOULE
     
     

    Retrouvez dans la même rubrique

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc