×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Entreprises

Yoplait confirme ses ambitions sur le Maroc
DNES à Paris, Badra BERRISSOULE

Par L'Economiste | Edition N°:4553 Le 23/06/2015 | Partager
37 références introduites et plus de 40% du réseau distributeur touché
Les managers de la marque à fleur satisfaits de cette 1re année
Malgré la rude concurrence

C’est en France auprès des producteurs de lait frais que Yoplait est né.

Pour marquer son 50e anniversaire, Yoplait a réussi à intéresser Gad Weil (créateur des arts de la rue) pour créer et installer une expression artistique sur les ports de Paris

C’était il y a un demi-siècle. Aujourd’hui, la marque de yaourt qui fête son 50e anniversaire concentre ses atouts dans le développement des marchés à l’international. Présent dans près de 50 pays, la particularité du groupe Yoplait réside dans un système de franchise de sa marque reposant sur le dynamisme d'entrepreneurs locaux. Cette politique paye puisque sur les 5 milliards de chiffre d'affaires du groupe, 75% sont réalisés hors de son berceau, la France. Au Maroc, c’est après une absence de 10 ans que la franchise Yoplait a été reprise en 2011 par la Société laitière centrale du nord (SLCN), basée à Fès et propriétaire de la marque Saïss lait.
L’entreprise fassie a bouclé sa première année d’opérations avec des résultats au-delà des espérances de la marque à fleur. Après avoir démarré avec un seul produit Yoplait, le yaourt standard, elle a élargi sa gamme en introduisant 36 autres références, assuré une présence auprès de 40% du réseau des distributeurs nationaux marocains. Du côté de la grande distribution, Saïss lait a référencé les produits Yoplait auprès de Carrefour et BIM. Les négociations sont très avancées avec les autres chaînes de distribution, indique Nourreddine Bahir, DG de SLCN. Pas mal pour une année d’introduction. Ces résultats donnent grande satisfaction aux managers internationaux de Yoplait pour qui le Maroc fait partie des pays prioritaires comme l’a rappelé Olivier Faujour, président de Yoplait, lors de la conférence de presse du 50e anniversaire de la marque. Marc-Antoine Olive, vice-président de la firme au marketing international (franchisés, nouveaux marchés) donne plus de détail sur la stratégie: «Il y a encore de la marge sur le marché marocain notamment sur la segmentation et nous misons beaucoup sur ses recettes spécialement adaptées aux préférences marocaines et sur son yaourt à boire, Yop récemment introduit sur le marché marocain». Et puis, le segment des produits laitiers frais (yaourts et surtout produits traditionnels fermentés) qui représente une consommation d’à peine 15 kg/hab/an progresse de 4 à 6% par an. Ce qui laisse présager de belles perspectives. Dans tous les cas, la maque à fleur y croit même si pour l’heure, c’est Danone et les marques nationales comme Jaouda (Copag) qui détiennent près de 80% des parts de marché. Pour la petite histoire, la marque Yoplait fut franchisée voilà 11 ans à la coopérative Bon Lait Marrakech, mais ce partenariat n'a jamais décollé.
Une autre société, SMPLD, qui a repris la franchise, ne l'avait jamais exploitée en grand avant que SLNC ne la récupère voilà trois ans. C’est le temps qu’il a fallu pour mettre sur pied une unité industrielle totalement nouvelle avec des équipements adaptés aux exigences de Yoplait et qui s’étend sur 2 hectares avec une capacité de traitement de 100.000 litres par jour. Capacité qui, pour l’heure, n’est pas encore totalement exploitée.
Le DG de Saïss lait préfère d’abord restructurer le schéma de la distribution de la marque avant de tourner sa capacité de production à plein régime. Soutenu par la maison mère, il compte même dès 2018 renforcer cette capacité et parallèlement plancher sur les campagnes de marketing et de communication grand public. On l’aura compris, du continent africain, le Maroc demeure au cœur de la stratégie de Yoplait. Mais pas le seul. L’autre marché prioritaire pour la firme: la Chine. Dans l’empire du milieu, l'entreprise qui y a ouvert son usine il y a un an commence à peine à vendre ses premiers yaourts dont les recettes sont adaptées au goût des Chinois. Dans ce marché complexe, Yoplait s'appuie sur le savoir-faire de son actionnaire General Mills, présent à travers sa marque de glaces Häagen-Dazs, qui y ouvre de nouvelles boutiques chaque semaine...

 

Dites-le en fleur

Pour son 50e anniversaire, Yoplait a choisi de le fêter en fleur. Au pied de la tour Eiffel, une création artistique florale a été réalisée par Gad Weil (créateur des arts de la rue) et  la plasticienne et paysagiste Laurence Médioni. Pour Weil, la fleur qui est la signature de la marque et l’image de la naturalité du produit a été le fil conducteur de cette création. Et le rendu est à la fois généreux et ouvert tout comme Yoplait. Dans ce projet artistique, la firme aux trois fleurs a joué le rôle de mécène d’autant plus que ces espaces d’exposition ludique installés aux abords de la tour Eiffel sur les ports de Suffren et de la Bourdonnais, seront offerts à la ville une fois l’exposition terminée. Weil espère que d'autres entreprises suivront.

                                                         

Verbatim

■ Nationalité de la marque

Olivier Faujour, président de Yoplait

«General Mills n'est pas venu pour américaniser Yoplait, il en a pris le contrôle pour accélérer son développement à l’international, mais l’entreprise demeure encore française: les yaourts commercialisés et distribués en Europe sont fabriqués avec du lait français dans nos 3 usines installées en France». En 2011, le géant américain General Mills s'est offert 51% de Yoplait devenant majoritaire de la marque. Sodiaal, la coopérative laitière française, détient 49% du capital.
■ Innovation
Chez Yoplait, l'innovation et la valorisation de nos produits conduisent notre stratégie car le vrai patron, c'est le consommateur. Tous les ans, nous rénovons nos gammes en termes de formule et de packaging et nous avons été récompensés puisque le Yaourt à boire a remporté «le prix de l’innovation».
 ■ Expansion internationale
On ne peut pas être partout. Nous renforçons notre présence auprès du réseau de franchisés, notamment au Mexique, en Australie, en Corée du Sud et dans les pays où il y a encore un formidable réservoir de croissance.

 

 

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc