×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    Analyse

    Garanties à l’investissement
    Pas de crainte, même avec les pays «instables»

    Par L'Economiste | Edition N°:4505 Le 15/04/2015 | Partager
    Un véritable avantage pour l’assurance des prêts accordés aux pays
    Avec son triple A, l’Agence est considérée comme un acteur financier de premier rang

    Keiko Honda, Vice-présidente de la Miga, rappelle que l’Agence assure des garanties sur 20 ans, ce qui est important dans des projets d’infrastructure

    - L’Economiste: Les prêts mobilisés grâce à la garantie de votre agence, présentent-ils des avantages en termes de taux d’intérêt et de durée?
    - Keiko Honda:
    La Miga est considérée comme un acteur financier de premier rang avec une notation AAA (triple A), ce qui améliore en conséquence la garantie apportée auprès des investisseurs pour réaliser des projets dans des pays dont le niveau de notation est inférieur à celui de la Miga, comme c’est le cas pour le Maroc. Au fur et à mesure que la notation baisse, le taux d’intérêt va monter. Il faut rappeler que ce dernier dépend également d’autres éléments comme la devise et la durée du prêt. La Miga peut assurer une garantie sur des durées longues (jusqu’à 15 ou 20 ans). Ceci peut être très important notamment pour des projets d’infrastructures qui ont des difficultés à mobiliser les banques commerciales sur des durées aussi longues.
    - L’Agence peut  accompagner des municipalités. Y a-t-il des pré-requis pour que des villes marocaines puissent bénéficier de ce soutien?
    - Notre action vise à contribuer à la réalisation des objectifs de la Banque Mondiale à savoir la réduction de la pauvreté et le partage de la prospérité gagnée. Donc, l’une des conditions de notre intervention se rapporte à la nécessité de voir les projets que nous appuyons contribuer au développement du pays concerné et à l’amélioration des conditions sociales de leur population.
     - Les conflits dans le monde arabe n’ont-ils pas un impact négatif sur votre activité au niveau de cette région?
    - Notre rôle est d’accompagner et d’accroître les investissements directs étrangers dans tous nos pays membres, y compris les pays qui sont dans une situation d’instabilité, ce qui explique la raison d’être de notre agence. Par exemple, depuis octobre 2012, l’Egypte a pu bénéficier de la mise en place de trois garanties contre les risques politiques pour soutenir les investisseurs privés dans le secteur du gaz et du pétrole (projet Apache et projet pour la Compagnie de Raffinerie Egyptienne) et dans le secteur manufacturier (projet Elif Global).
    - Comment votre agence prend-elle en charge financièrement ce type de risques?
    -Nous avons des fonds qui sont investis par 181 pays membres, et nous travaillons également avec des sociétés de réassurance. Près de 43% de notre exposition est couverte par des réassureurs privés ou publics.
    Propos recueillis par
    Noureddine EL AISSI

     

    Retrouvez dans la même rubrique

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc