×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Exportations

    Opération séduction sur la Russie

    Par L'Economiste Amin RBOUB | Edition N°:4500 Le 08/04/2015 | Partager
    Une mission de prospection à Moscou, St- Pétersbourg et Kazan
    Une quarantaine de chefs d’entreprises font le déplacement le 11 avril

    Source: Maroc Export
    L’offre marocaine des exportations en Russie est principalement dominée par les agrumes (71%) suivis des produits halieutiques (15%) et de la tomate (12%)

    Moscou, Saint-Pétersbourg, Kazan… Une importante délégation d’hommes d’affaires prépare une mission de prospection en Russie. Une opération organisée par l’Association marocaine des exportateurs (Asmex), Maroc Export et le Conseil d’affaires maroco-russe.  Programmée du 11 au 19 avril, cette mission a pour objectif de renforcer les échanges commerciaux, attirer de nouveaux investissements et développer de nouvelles formules de partenariat tout en optimisant les opportunités d’affaires de part et d’autre. Cette mission, rappelons-le, recèle de gros potentiels vu la taille du marché russe et ses multiples opportunités d’affaires, tant à l’import qu’à l’export. D’ailleurs, les échanges commerciaux entre le Maroc et la Russie ont marqué une hausse respective de 35 et 40% en 2013 et à fin juillet 2014. En valeur, les échanges ont atteint 18,3 milliards de dirhams en 2013, soit l’équivalent de 3% des échanges marocains.
    La Russie a, de ce fait, augmenté ses importations agricoles du Maroc de 40%. Au total, 97% de la valeur globale des exportations marocaines vers le marché russe sont essentiellement des produits agroalimentaires. Ce qui en fait le deuxième marché débouché des produits agroalimentaires avec une part de 6,3 % après l’UE (62,7%). A eux seuls, les agrumes représentent 71% de la valeur des produits agricoles exportés vers la Russie. S’ensuivent les tomates avec 12 %. Pour leur part, les produits de la mer constituent 15% de l’export, principalement de la farine de poisson (10 %) et du poisson congelé (4 %).  Malgré ce potentiel, les gisements d’amélioration sont encore multiples sur le marché russe. C’est d’ailleurs l’une des principales raisons de cette mission.
    La Russie est un méga-marché dominé par les importations tous azimuts. Principaux produits importés, le textile-habillement de haut/moyenne gamme, en provenance d’Italie, de France et d’Allemagne. Les marques étrangères de prêt à porter féminin représentent 60% du marché de l’habillement en Russie, soit l’équivalent de 22 à 27 milliards de dollars (soit entre 220 et 270 milliards de DH). Le marché dominant est celui des articles vestimentaires pour enfants, avec 90% de produits importés.
    Plus encore, la Russie importe l’essentiel des ses produits agroalimentaires. Grosso modo, l’import représente chaque année 6 millions de tonnes de fruits de l’Equateur (18%), Pologne (11,5%) et de Turquie (12%), soit un total de 4,8 milliards d’euros (environ 52,8 milliards de DH). Les commandes les plus importantes concernent les pommes, poires et coings qui proviennent essentiellement de Pologne, Belgique et Argentine. Mais il y a aussi les agrumes. Des produits importés essentiellement du Maroc (71%), de Turquie, ou encore d’Egypte.
    Les Russes sont également de gros consommateurs de bananes. Le principal des importations étant issu de l’Equateur.

    Tendances

    Les Russes ont des tendances de consommation qui pourraient renforcer encore plus l’offre exportable marocaine. En effet, le consommateur aime avoir, chez lui, des objets, souvenirs, décors… qui lui rappellent la culture, l’histoire, l’expérience d’un séjour et l’ambiance d’un pays. Les goûts des Russes sont davantage orientés vers le style classique et cocoon à la fois. Les tissus lourds, tels que les rideaux, sont très efficaces pour se protéger du temps hivernal.

    Sabrina El Faïz (avec A.R.)

    Retrouvez dans la même rubrique

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc