×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Rétrospective 2014

Gasoil, essence: La vérité des prix à la pompe

Par L'Economiste | Edition N°:4432 Le 31/12/2014 | Partager

L’année 2014 aura été marquée par l’effondrement des cours internationaux du baril du pétrole. Le prix du brent est passé de  107 dollars début janvier à 59,81 le 29 décembre. Si bien que les consommateurs nationaux s’interrogent pourquoi la baisse du prix des carburants à la pompe n’est pas corrélée au repli enregistré par le pétrole brut

La décompensation des produits pétroliers (excepté le gaz butane) constitue l’un des faits politiques économique marquants de l’année 2014. Toute fluctuation du cours du baril de pétrole sera répercutée (à la baisse comme à la hausse) sur le consommateur.  Mais après la libéralisation des produits pétroliers, se posent plusieurs questions. La première concerne les prix de l’essence, gasoil et du fuel qui restent élevés malgré la chute du baril du pétrole, qui est passé de plus de 100 dollars début 2014 à moins de 50 dollars.  L’autre question porte sur l’éventualité d’un changement de la structure des prix. Le schéma retenu porte sur l’indexation des tarifs aux cours internationaux du baril de pétrole selon une formule à déterminer. Les compagnies pétrolières continueront d’appliquer les prix réglementés pendant une période transitoire qui se terminera le 30 novembre 2015. Le gouvernement a signé, vendredi 26 décembre, un accord d’homologation avec les pétroliers et la Samir. La convention prévoit un engagement du gouvernement à les accompagner dans la détermination des prix avant leur publication le 1er et le 16 de chaque mois.
A partir de décembre 2015, les prix seront totalement libéralisés. Chaque compagnie fixera ses propres prix en fonction de ses coûts de revient et du cours à l’international. Le gouvernement PJD aura donc réussi la réforme de la compensation malgré les supposés obstacles politiques et risques de troubles sociaux.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc