×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Courrier des Lecteurs

    Courrier des Lecteurs

    Par L'Economiste | Edition N°:4403 Le 20/11/2014 | Partager

    Suppression des affiches sur les tramways

    Bravo à la municipalité
    J’applaudis la mesure de la municipalité de Casablanca consistant à supprimer les affiches sur le tramway. Tout

    d’abord, c’était particulièrement laid alors que nous avons payé pour avoir un beau tramway colorié et bien dessiné… Ensuite, cela créait des zones d’agression à l’abri des regards. La publicité empêchait de voir ce qui se passait à l’intérieur. J’attends impatiemment que la même décision soit prise pour les bus et pour les rues, véritablement défigurés par les panneaux d’affichage. A Libreville, au Gabon, l’on a fait arracher tous les panneaux par l’armée. Autre exemple, à Rio au Brésil, tous les panneaux sur les toits ont été supprimés. Nous autres habitants de Casablanca avons le droit à un minimum d’égards.
    Jamila, commerçante et victime de l’affichage urbain
    Une bonne initiative
    Je trouve que la décision du maire de Casablanca, quant à l’habillage des tramways, est tout à fait normale. Il n’y a pas d’étrangeté. Ce que nous avons constaté la dernière fois relève tout bonnement de l’anarchie. En effet, la publicité agressive rendait les tramways moches. D’ailleurs, je n’ai jamais vu cela dans d’autres pays. Ce n’est pas toujours une question d’argent. Il y a d’autres éléments à mesurer et dont il faut tenir compte.
    Amzil Abdelhamid

     

    Ramassage scolaire… par avion
    Air France ne dessert plus le trajet Casablanca-Toulouse, et ce pour une «durée indéterminée». La RAM représente donc le seul opérateur à garder un vol quotidien au niveau de cette destination, Air Arabia assurant 3 ou 4 vols hebdomadaires. A mon avis, les consommateurs vont sévèrement trinquer et les prix risquent de s’envoler.  Au niveau des provinces françaises en général, les dessertes couplées Air France/RAM n’existent plus et la RAM effectue régulièrement un «omnibus» pour remplir ses avions. Je citerais pour exemple le circuit Marrakech/Bordeaux /Toulouse/Casablanca. Une démarche qui tourne au ramassage scolaire, avec des attentes interminables et des trajets de 5 ou 6 heures au lieu de 2 ou 3 heures seulement.
    S.S. Toulousaine de Casablanca

    Réseaux sociaux: Un incubateur de terroristes
    Les réseaux sociaux prennent de plus en plus de place dans la société actuelle. Plusieurs cellules terroristes utilisent ce mode de communication et d’expression virtuel pour embaucher de nouvelles recrues, répandre leurs visions ou encore pour former leurs membres. Les terroristes prennent d’assaut ces canaux car ils sont facilement utilisables, fiables, gratuits mais également anonymes. Pour lutter contre ce fléau, il serait préférable de sensibiliser les utilisateurs aux risques inhérents à leur utilisation mais également de surveiller et de protéger l’accès à ces plateformes.
    Y.A.

     

    Nouvelles brigades anti-terroristes: Une aubaine pour les piétonnes

    Je souhaiterais adresser mes remerciements les plus chaleureux et les plus sincères aux brigades anti-terroristes.  Depuis qu’elles sillonnent les boulevards, j’ai enfin la paix et je me réconcilie peu à peu avec la rue… Vous l’avez deviné, je suis un bipède de sexe féminin. Depuis que ces braves militaires se baladent par trois, avec leur adorable brassard rose fushia et leurs armes à la main, je fais mon jogging le plus sereinement du monde, heureuse et libre car je n’ai plus à entendre un seul commentaire d’un de ces gentlemen que sont mes compatriotes.
    En effet, quel que soit leur statut social, leur âge ou leur situation mentale, ces derniers s’arrogent le droit de me lancer de «doux» qualificatifs et de «délicats» commentaires, parfois même des onomatopées comme «Oooh» ou encore «Psss». Pourtant, je ne sors pas nue dans la rue et je n’ai rien de plus ou de moins qu’un bipède de sexe féminin, et il se peut même que je fasse ce jogging avec une bipède de leur famille… Donc, je tiens à vous dire «Merci Messieurs» puisque je présume que 99% des décideurs de ce nouveau plan instauré sont des hommes! Depuis Hadar, tout le monde se respecte dans la rue et tout le monde se tient à carreau. J’adorerais que ce plan Hadar reste en place pour toujours. Cela nous éviterait bien des fâcheries et des désagréments. Je ne pourrais alors plus dire, comme beaucoup de Marocaines, que dans la rue, tous les mecs sont gris.
    Une joggeuse heureuse

     

    Un manque cruel d’espaces verts

    Casablanca manque cruellement d’espaces verts. Parmi les nombreux projets lancés, il n’y en a aucun en rapport avec la création d’espaces verts pour cette ville trop grise à mon sens. Au sein de la métropole, le béton remplace de plus en plus la verdure, et c’est bien dommage. Il faudrait selon moi créer davantage d’espaces verts, de parcs de promenade et de rues verdoyantes pour améliorer la santé physique et mentale des citoyens.
    J.R.

     

    Les nouvelles poubelles peu pratiques
    Les anciennes poubelles de Casablanca étaient bien plus pratiques que les nouvelles. Elles disposaient d’une grande ouverture et leurs utilisateurs ne devaient pas fournir un effort important pour y placer leurs déchets. Les nouvelles c’est tout l’inverse. Essayez donc de faire passer un sac en plastique plein de déchets par une ouverture d’à peu près 50 centimètres carrés. Ce dernier finira par éclater ou par ne pas rentrer. Que faire dans ce cas là ? Meilleures salutations.
    M.B.

    Une décision arbsurde
    La décision d’interdire la publicité des tramways est absurde. Elle prive la société Casa Tram de recettes considérables. Elle prive également les annonceurs d’une plateforme visible et leur offre pour une fois l’occasion de sortir du cadre des

    affiches publicitaires et des démarches street-marketing. Au delà du marketing, la publicité a le pouvoir de rendre des endroits normaux intéressant visuellement. Times Square au Etats-Unis, par exemple, serait elle si connue si ce n’était pas pour sa pub ?
    K.I.

     Inondations : Le calvaire éternel
    La période des pluies commence au Maroc et, comme chaque année, les citoyens de Casablanca, de Rabat et d’autres villes du Royaume se retrouvent dans des provinces transformées périodiquement en véritables piscines. En effet, lors des dernières pluies, les boulevards de Zerktouni et Mohammed V étaient sous l’eau, créant d’énormes bouchons et rendant la circulation infernale. Une photographie circulant sur le Net montre notamment le tramway entouré d’eau ainsi que des tunnels totalement envahis par la flotte. Et, comme si cela ne suffisait pas, les canalisations d’eaux usées ont cédé, engendrant des odeurs nauséabondes. Une situation qui concerne même les nouvelles routes dotées de nouvelles canalisations! C’est à se demander ce que font les gestionnaires de la chose publiques et les ingénieurs civils du pays!
    A.Y.

     

    Dentaire:  Céder le secteur aux opérateurs privés

    Il y a à peine un dentiste pour 7.000 habitants au Maroc, comme l’a soulevé l’article paru dans L’Economiste du lundi 17 novembre.  La réflexion qui va  aujourd’hui dans le sens de céder ce secteur aux opérateurs privés, compte tenu de leur expérience dans le domaine, me semble être une bonne perspective si cette cession est accompagnée par un encadrement et une réglementation adaptés. En effet, un cahier des charges devrait être établi, faisant référence, entre autres, à la qualité des matériaux à utiliser ne devant présenter aucun risque pour les patients, surtout lorsque l’on constate le nombre de praticiens illégaux. La tarification devrait également être encadrée.
    D’un autre côté, une médiatisation et une transparence totale devraient entourer cette cession en affichant une identification visuelle ou un logo spécial sur les enseignes des cabinets conventionnés qui seront soumis à des autorisations préalables afin de barrer la route à toute mauvaise intention.
    El Hamzaoui Chakira

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc