×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    Régions

    Salé/Tabriquet: Le PAM détrône le PJD

    Par L'Economiste | Edition N°:4200 Le 28/01/2014 | Partager
    Salmi Larbi élu président en remplacement de Mouatassim du PJD
    Avec le soutien d’une coalition dirigée par le MP

    Un sérieux coup encaissé par le Parti justice et développement (PJD) dans la ville de Salé, au niveau de l’arrondissement de Tabriquet. Le parti islamiste vient de perdre la présidence de cet arrondissement considéré comme une chasse-gardée des frères du chef du gouvernement Abdelilah Benkirane. D’ailleurs, ce dernier s’était présenté dans cet arrondissement, lors des dernières élections législatives en 2011. La liste conduite par Benkirane avait remporté 50% des sièges en concurrence, soit 2 sur 4 postes.
    Aujourd’hui, le nouveau président de l’arrondissement de Tabriquet est Salmi Larbi du Parti authenticité et  modernité (PAM). Il remplace donc Jamaa Mouatassim du PJD, (actuellement directeur du cabinet du chef du gouvernement), qui a présenté sa démission de la présidence de l’arrondissement de Salé. Pour son remplacement, des élections ont eu lieu, hier matin, avec la participation de 46 élus membres du conseil de Tabriquet. Voulant garder la direction de cet arrondissement, le PJD est entré en course avec le PAM. Mais les résultats ont été décevants pour les partisans de Benkirane. Ainsi, Larbi, candidat du PAM, a remporté la présidence avec 27 voix contre 19 pour son concurrent Akdi Bahaeddine. La victoire du candidat du PAM revient notamment au soutien d’une coalition d’élus de différents partis conduite par Driss Sentissi du MP et ex-maire de Salé. Car, faut-il le signaler, le nombre des élus du MP au sein du conseil de l’arrondissement s’élève à 10 personnes.
    Pour Sentissi, cette occasion lui a permis de rendre la monnaie à ses adversaires politiques qui ont tissé des alliances pour le détrôner de la mairie de Salé en 2009. Sentissi veut aussi montrer que son parti pourra jouer un rôle déterminant dans les prochaines élections. Un avis pas partagé par les élus du PJD à Salé. Pour eux, il s’agit d’une victoire fondée uniquement sur des alliances en contradiction avec l’esprit de la charte adoptée par les partis qui dirigent la ville après les élections de 2009. «Un compromis a été dégagé entre ces partis pour que la mairie revienne au RNI, et que la présidence des quatre arrondissements de la ville soit partagée à parts égales entre le PJD et le PAM», se rappelle un élu du parti de la lampe.


    Noureddine EL AISSI

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc