×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Vous êtes 112.291 lecteurs à vous connecter sur leconomiste.com chaque jour. Vous consultez 136.119 articles (chiffres relevés le 25/5 sur google analytics)
eleconomiste
Insolites

Un Monde Fou

Par L'Economiste | Edition N°:4199 Le 27/01/2014 | Partager

■ Des lunettes pour changer de sexe
Etonnant. Les lunettes Oculus Rift permettent de changer de sexe en échangeant son corps avec celui d’un partenaire de sexe opposé. Une expérience inédite rendue possible grâce à un matériel utilisé de pointe.
Le laboratoire BeAnortherLab propose plus concrètement à deux utilisateurs de voir et d’explorer toutes les particularités de l’autre sexe. Comment? Par le biais de lunettes à réalité augmentée permettant aux deux personnes d’inverser leur vision, chacune d’elle observant le corps de l’autre comme si c’était le sien. Pour cela, le couple est placé dos à dos et les mouvements des deux individus doivent être entièrement coordonnés afin de simuler au mieux les sensations ressenties. L’expérience, intitulée «Machine To Be Another», nécessite cependant une réelle intimité entre les deux partenaires puisque ces derniers seront amenés à explorer leur nouveau corps et à partir à la découverte de ses mystères. Aussi, ils pourront aller jusqu’à ôter leurs vêtements… Une expérience dont l’objectif consiste avant tout à approfondir les questions de l’identité et de la sexualité.
■ Un serpent retrouvé dans les toilettes d’un collège
Un boa constrictor a été découvert dans les toilettes d’un collège de Tournon-sur-Rhône en Ardèche. Le reptile, mesurant approximativement 60 cm, errait dans les WC du collège Marie-Curie.
Le personnel de l’établissement a alors récupéré l’animal et l’a placé dans un seau avant l’intervention des pompiers.
Le boa a par la suite été examiné par un vétérinaire puis pris en charge par un professionnel des serpents. La taille de ces animaux varie beaucoup selon les sous-espèces, allant d’une cinquantaine de centimètres à plus de 5 mètres.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc