×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste



eleconomiste
Vous êtes 195.938 lecteurs à vous connecter sur leconomiste.com chaque jour. Vous consultez 234.695 articles (chiffres relevés le 4/6 sur google analytics)
Entreprise Internationale

2014 démarre mal pour Samsung

Par L'Economiste | Edition N°:4199 Le 27/01/2014 | Partager
Le groupe subit une baisse de 18% au troisième trimestr
Ralentissement attendu des ventes de smartphones et tablettes

BK Yoon, PDG de Samsung, doit faire face à de mauvais résultats pour la première fois

Le géant sud-coréen Samsung a annoncé vendredi des résultats en baisse de 18% au quatrième trimestre 2013 sous l’effet d’un ralentissement des ventes de smartphones dans un marché saturé. Il  table sur un premier semestre 2014 difficile.
Le résultat opérationnel s’est établi à 8.300 milliards de won (7,8 milliards de dollars) pour la période octobre-décembre, soit une baisse de 6% par rapport à la même période de l’an dernier.
Le chiffre d’affaires, à 59.280 milliards de won, n’a pas trop souffert de cette situation (+0,3%) alors que la division mobile accuse le coup avec un recul de 9% d’un trimestre à l’autre. Son résultat opérationnel a chuté de 2,8% à 5.470 milliards de won.
«Dans un contexte d’incertitude macroéconomique comme la cherté du won coréen et les inquiétudes croissantes liées au possible retrait des aides de la banque centrale aux Etats-Unis, nos résultats ont été plus faibles que ce qu’attendait le marché», a reconnu Robert Yi, vice-président du groupe.
Les perspectives pour les premiers mois de 2014 restent tout aussi inquiétantes pour le géant sud-coréen, avec un ralentissement attendu des ventes de smartphones et de tablettes au premier trimestre. «Il va être difficile pour Samsung d’améliorer ses résultats au premier trimestre alors que la faiblesse saisonnière des industries des technologies de l’information exercera une pression défavorable sur la demande pour les composants électroniques», a indiqué le groupe dans un communiqué.
C’est la première chute pour Samsung après plusieurs trimestres consécutifs de profits record. Le groupe détient une part de marché mondiale de 38,8% des smartphones, devant Apple à 13,1%, selon le cabinet IDC. L’émergence de nouveaux concurrents low-cost, notamment en provenance de Chine, et l’accord de distribution signé par Apple avec l’opérateur chinois China Mobile, changeront sûrement la donne. Samsung détenait au troisième trimestre 2013 quelque 18% du marché chinois, selon le cabinet de consultants chinois Analysys International, contre seulement 3,5% pour Apple. Le titre Samsung Electronics s’est considérablement effrité depuis le début de l’année, il a clôturé en baisse de 0,6% vendredi à la Bourse de Séoul.
Amine ATER

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc