×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Vous êtes 112.291 lecteurs à vous connecter sur leconomiste.com chaque jour. Vous consultez 136.119 articles (chiffres relevés le 25/5 sur google analytics)
eleconomiste
Entreprises

La Fédération des services se structure

Par L'Economiste | Edition N°:4199 Le 27/01/2014 | Partager
Huit commissions thématiques seront installées
Un programme ambitieux pour 2014-2015

A fin 2013, la Fédération du commerce et services comptait 1.200 adhérents, soit quatre fois le nombre en 2010. L’essentiel se recrute parmi les services qui représentent 57%

La Fédération du commerce et des services de la CGEM veut être au diapason de son poids économique et social. C’est le message véhiculé jeudi 23 janvier par son président, Khalid Dahami, lors de son assemblée plénière. Une réunion qui a planché sur l’examen et l’adoption du rapport d’activité 2013 avec toutefois un focus sur les deux prochaines années. Meilleur accès aux marchés publics et aux financements est érigé au rang des priorités de la fédération. Les principaux axes du programme arrêté pour la période 2014-2015 s’insèrent dans cette orientation. Des rencontres seront organisées avec les acheteurs publics pour être au fait de leurs commandes, mais aussi pour clarifier certaines dispositions du nouveau décret sur les marchés publics. Comment rendre obligatoire la préférence nationale, la réservation de 20% de la commande publique à la PME, des questions qui ont été soulevées avec force par les participants. D’autant plus que le secteur du commerce n’est pas représenté au sein de la commission de recours, bien qu’il accapare la moitié des achats publics. De plus, la majorité des  membres de la fédération est constituée de PME. Environ 65% des adhérents disposent d’un chiffre d’affaires de moins de 75 millions de DH.
La profession entend également se positionner à l’export. Une rencontre dédiée à cet objectif sera organisée au profit du secteur des services en collaboration avec Maroc Export. Parallèlement, une première édition du salon du commerce sera lancée. L’objectif annoncé est de faire connaître le secteur auprès du consommateur marocain mais aussi d’améliorer les moyens financiers de la fédération. Pour le moment, les cotisations des membres totalisent quelque 9 millions de DH mais restent concentrées dans les caisses de la CGEM qui assure le règlement du personnel administratif de la Fédération du commerce et des services. Pour toutes les autres activités, cette dernière fait appel au sponsoring.
Or, la profession veut se restructurer autour de commissions thématiques pour mieux affiner ses dossiers et en assurer le suivi. Dans ce cadre, pas moins de huit commissions seront mises en place. Marchés publics, compétitivité, formation, échanges extérieurs, fiscalité, social ainsi que la communication et l’évènementiel, sont les domaines de déclinaison de ces commissions. Pour le bureau de la fédération qui a été reconduit avec quelques changements, ces instances ne feront pas doublon avec les commissions de la CGEM dans la mesure où elles doivent s’intéresser à des aspects spécifiques au secteur du commerce et des services.
A. G.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc