×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Société

Réservations modestes à Marrakech

Par L'Economiste | Edition N°:4168 Le 10/12/2013 | Partager
Comme à Agadir, hôteliers et voyagistes sceptiques sur le taux de remplissage
Les professionnels ne peuvent se baser que sur les billets vendus pour vendre un package
La Sûreté, qui table sur 100.000 visiteurs, déploie un énorme dispositif

Le grand stade de Marrakech d’une capacité de 40.000 spectateurs accueillera la demi-finale et la finale de la Coupe du monde des clubs. En attendant les supporters…

Décidément, Marrakech reste sous les projecteurs en ce mois de décembre. Après le cinéma, c’est au tour des stars du football d’être accueillies dans la cité ocre qui abrite avec Agadir la Coupe du monde des clubs du 11 au 21 décembre. Concrètement, l’événement footballistique ne démarrera à Marrakech qu’à partir du 18 décembre avec une demi-finale, les matchs de classement et surtout la finale prévue le 21 décembre. Et pour le président du CRT de Marrakech, Hamid Bentahar, c’est une double opportunité pour la destination. D’abord, les médias qui vont couvrir cet événement et la retransmission des matchs permettent à la ville une visibilité durant plusieurs jours sur les chaînes de télévision. Et ensuite, ces rencontres de grande envergure attirent des supporters sans parler des dépenses engendrées par les équipes elles-mêmes et les staffs d’organisation. Pour rappel, 7 équipes dont le Bayer Munich participent à cette coupe et le comité local d’organisation table sur 70.000 touristes. Les services de sécurité, eux, s’attendent à quelque 100.000 visiteurs (supporters étrangers et nationaux). Une estimation établie selon le nombre de billets vendus. Et pour gérer ce flux, un important dispositif de sécurité va être mis en place comprenant plusieurs volets: les itinéraires, les places publiques, la sécurité des commerces, la couverture des stades et l’accompagnement des délégations, indique-t-on auprès de la Sûreté générale à Marrakech qui prévoit un dispositif de 3.500 agents. Il est encore tôt pour se réjouir de cette manifestation, mais l’optimisme n’est pas partagé par l’ensemble des professionnels. Les hôteliers sur le terrain restent sceptiques, vu le rythme des réservations. Ce n’est pas l’euphorie non plus du côté des voyagistes qui estiment que Marrakech ne profite pas pleinement de cet événement. «Il aurait fallu se prendre à l’avance pour le montage du package», estime Khalil Majdi, président de la Fédération des voyagistes. En fait, pour confectionner de vrais packages, le voyagiste a besoin de disposer des trois composantes: l’hôtel, l’aérien et la billetterie. Or, les agences de voyages locales ne disposent que de la première et ont les mains liées pour l’aérien tandis que la billetterie est directement gérée par la FIFA. De plus, les ventes ont démarré un peu tard au goût des voyagistes. Idem pour la communication, puisque la campagne d’affichage n’a démarré qu’à partir de décembre. Pour les analystes, l’organisation de la Coupe du monde des clubs permettra surtout de roder son savoir-faire en termes d’organisation d’événements de cette ampleur et espérer qu’un jour le Maroc décroche la Coupe du monde.


Badra BERRISSOULE

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc