×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste



eleconomiste
Vous êtes 195.938 lecteurs à vous connecter sur leconomiste.com chaque jour. Vous consultez 234.695 articles (chiffres relevés le 4/6 sur google analytics)
De bonnes sources

De Bonnes Sources

Par L'Economiste | Edition N°:4116 Le 19/09/2013 | Partager

• Droit économique: Des textes majeurs
L’examen du projet de loi n°104.12 relatif à la liberté des prix et de la concurrence a été finalement ajourné par la Chambre des représentants. La Commission des finances et du développement économique devait le discuter en début d’après-midi du mercredi 18 septembre à Rabat. En revanche, la présentation du projet de loi modifiant et complétant  la loi relative au statut de «Casablanca Finance City» s’est tenue. Le ministre des Finances par intérim, Aziz Akhannouch, en a exposé les grandes lignes. Avant de partir en Conseil du gouvernement, il a fait de même pour une étude liée au secteur public et privé. Et qui a été élaborée en guise de préparation à l’examen du projet de loi n°86.12 relatif aux contrats de Partenariat public-privé.

• Statut CFC: La réforme au Parlement
La loi régissant Casablanca Finance City (CFC) sera modifiée et complétée. Le projet de loi a été présenté le 18 septembre à la Commission des finances et du développement économique du Parlement. Il prévoit d’étendre les secteurs d’activités pouvant bénéficier du statut CFC aux banques d’affaires, aux sociétés d’intermédiations et à certains services financiers dont celui de la notation. Le projet de loi 44-10 compte également revoir les conditions d’accès et de retrait du statut CFC. Exemple: mise en place d’une procédure spéciale pour le retrait d’agrément. Il est aussi question de verser obligatoirement une commission lors du dépôt du dossier au profit de l’Autorité marocaine des marchés des capitaux (AMMC). Une autre commission sera payée annuellement par les entreprises bénéficiant du statut CFC.

• Said Ibrahimi vend CFC à Londres
Le directeur général de Casablanca Finance City Authority a récemment présenté les atouts de la place financière casablancaise devant des investisseurs et décideurs d’Europe, des pays du Golfe et de la région Mena réunis à Londres. Il intervenait lors d’une conférence internationale organisée par le Royaume-Uni dans le cadre du partenariat de Deauville. Said Ibrahimi faisait partie d’une délégation conduite par Mohamed Najib Boulif, ministre des Affaires générales et de la Gouvernance. 

• Bourse: Un autre retrait de la cote
Encore une entreprise qui quitte la cote. Après SCE, c’est Fertima qui annonce son retrait de la Bourse. Charaf Corporation Holding, son actionnaire principal, vient, en effet, de déposer une offre publique de retrait visant les actions qu’il ne détenait pas dans la société. Au terme de cette offre sur laquelle le CDVM a 10 jours pour se prononcer, Fertima va demander sa radiation de la cote. Dans ces conditions, le gendarme de la Bourse a suspendu le cours de la société à partir du 17 septembre 2013. 

• Tourisme/Vision 2020: La quasi-totalité des CPR signés
La Fédération nationale du tourisme (FNT) a tenu son assemblée  générale le 16 septembre en présence du ministre de tutelle, Lahcen Haddad. Ce dernier a rappelé les performances du secteur, malgré la persistance d’une conjoncture incertaine et d’un contexte géopolitique régional pénalisant. Le ministre a annoncé que le Plan stratégique de la Vision 2020 est en marche avec  la signature de la quasi-totalité des contrats-programmes régionaux (CPR). Celui de Marrakech est prévu pour le 9 octobre.

• Bientôt la réforme du classement hôtelier
En marge de l’assemblée générale de la Fédération du tourisme, le ministre de tutelle, Lahcen Haddad, a annoncé que les textes règlementaires, liés à la réforme du classement hôtelier et à la réglementation des agences de voyages, seront introduits pour approbation dès la rentrée parlementaire.

• CDM: Nouvelle distinction pour les transferts vers l’étranger
Le Crédit du Maroc a reçu, pour la troisième fois consécutive, l’Excellence Award straight through Processing (STP) décerné par la Deutsche Bank pour les transferts émis en euros. Ce trophée «reconnaît et récompense le professionnalisme et la rigueur dont fait preuve le Crédit du Maroc dans la prise en charge des opérations de transfert de ses clients», se réjouit-on auprès de la banque.

• Liquidités bancaires: BAM injecte 57 milliards de DH
Bank Al-Maghrib maintient ses interventions sur le marché monétaire à un niveau important. Suite à l’appel d’offres d’hier, mercredi 18 septembre 2013, l’institut d’émission  a servi pas moins de 57  milliards de DH au titre des avances hebdomadaires. Ceci étant, le montant demandé par les banques se situait à plus de 67 milliards de DH.

• Sécurité routière: Une com’ à 120 millions de DH
Un plan de communication est en cours de réalisation par le ministère de l’Equipement et du Transport, pour l’organisation de campagnes d’éducation et de sensibilisation à la sécurité routière. Ce dernier serait doté annuellement d’une enveloppe de 120 millions de DH. Il prévoit également l’intégration de l’éducation routière dans les programmes scolaires.

• Nouvel associé chez PwC
Mohamed Rqibate est coopté associé chez PwC Maroc depuis le 1er juillet dernier. Rqibate, 38 ans, est titulaire d’une double maîtrise en management/finances et d’un DEA en finance de marché de l’IAE de Rennes. Il entre chez PwC en France en 2001 au sein des équipes d’audit.  En 2006, il part en échange durant deux ans chez PwC au Luxembourg, avant de revenir à Paris. Il y a deux ans, il a rejoint les équipes audit de PwC au Maroc. Expert-comptable et commissaire-aux-comptes, il est membre de l’Ordre des experts-comptables du Maroc.

• PGP s’offre une cure de jouvence à 100 millions de DH
Vingt ans après sa création, le Palmeraie Golf Palace de Marrakech a entamé une remise en beauté, qui devrait être terminée fin 2013.
Ce lifting, dont le coût s’élève à 100 millions de dirhams, vise à préserver le cachet traditionnel du site en lui conférant un caractère contemporain. Ainsi, les 314 chambres et suites seront rafraîchies, ainsi que le restaurant Leroy’s Kfé, alors que les grands travaux d’aménagement des parties communes ont été réalisés au cours de l’été. Les portes de l’hôtel resteront ouvertes à la clientèle pendant toute la durée des travaux, précise le management.

• Le Maroc hub pour l’expansion de Fauchon en Afrique du Nord 
Fauchon élargit sa présence dans les régions d’Afrique du Nord et de l’Ouest. Selon le top management du spécialiste de gastronomie de luxe, l’enseigne ambitionne de faire du Maroc, dans lequel il dispose déjà de deux boutiques, une plateforme pour ses futures expansions dans les pays d’Afrique du Nord et de l’Ouest.

• Le wifi généralisé dans les universités
Les appels d’offres seront bientôt lancés par le ministère de l’Enseignement supérieur, en partenariat avec l’ANRT, pour la généralisation du wifi dans les universités. Un budget de 128 millions de DH sera consacré à ce projet. Le ministère prévoit, en outre, d’investir 120 millions de DH dans la formation à distance.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc