×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Culture

Concours de piano
Des petits Mozart à Casablanca

Par L'Economiste | Edition N°:3978 Le 28/02/2013 | Partager
Une belle compétition du 11 au 16 mars
USA, Russie, Ukraine, Belarus et Corée représentés

Grande nouveauté de la 13e édition du concours de piano: les candidats seront accompagnés durant toutes les épreuves par les 80 musiciens de l’Orchestre philharmonique du Maroc

APRÈS avoir sacré, en 2012, Sara Daneshpour -jeune pianiste américaine d’origine iranienne- le Concours international de piano du Maroc donne pour la 13e fois leur chance à de jeunes virtuoses. L’édition 2013 réunit six candidats issus de Russie, Ukraïne, Belarus, Corée et Etats-Unis autour d’une compétition de qualité, organisée par l’Orchestre philharmonique du Maroc (OPM). L’occasion pour les amateurs de piano d’assister à une série de concerts   exceptionnels. De plus, ce concours, créé en 2001, représente un tremplin professionnel pour de jeunes pianistes émérites. C’est le cas du lauréat de la 10e édition, Denis Kozhukin qui, deux mois après son succès au Maroc, a vu sa carrière internationale s’accélérer. Une belle motivation pour les candidats qui seront, et c’est la grand nouveauté de l’édition 2013, accompagnés par l’OPM tout au long des épreuves. 
Ainsi, du 11 au 16 mars, le jury, présidé par Jean Fassina (personnalité la plus marquante de la pensée moderne de l’art du piano), devra sélectionner le lauréat 2013 parmi les meilleurs jeunes pianistes du monde.  La direction artistique est assurée par Marian Rybicki qui dirige depuis 1979 une des plus importantes classes de piano à l’Ecole normale de musique de Paris.
Le public est également invité à voir ces virtuoses lors de la demi-finale (11 et 12 mars au cinéma Rialto-Casablanca) et de la finale (le 14 mars au théâtre national Mohammed V-Rabat). Un concert réunira enfin tous les lauréats le 16 mars au Rialto. Toutes les représentations ont lieu à 20 h. En somme, de belles soirées de musique classique en perspective. La précédente édition avait connu un franc succès, plus de 5.000 personnes avaient assisté aux concerts.  L’OPM, présidé par Farid Bensaïd, est un acteur incontournable du paysage culturel marocain et la référence en matière de musique classique au Maroc.  Avec près de 300 concerts en 17 ans d’existence, l’orchestre est aussi rodé qu’une petite entreprise et géré de la même manière. «La clé de son succès», assure la direction de l’OPM.  Un succès qu’il doit aussi au soutien du Crédit du Maroc qui confirme sa conviction en une nécessaire synergie entre l’entreprise et son environnement culturel et social.


Issam MEZIANE avec F. E. O.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc