×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie Internationale

Plus de 200 millions de chômeurs en 2013

Par L'Economiste | Edition N°:3955 Le 28/01/2013 | Partager
L’OIT est pessimiste sur les tendances mondiales de l’emploi
20% des travailleurs vivent avec moins de 2 dollars par jour
Montée de l’informel, passage à des secteurs à faible productivité, chômage… les problèmes

Le chômage dans le monde va dépasser le seuil des 202 millions de personnes en 2013, selon les dernières estimations de l’Organisation internationale du Travail

LE chômage mondial va continuer sa courbe montante cette année, met en garde l’OIT (Organisation internationale du Travail) dans son dernier rapport sur les tendances mondiales de l’emploi 2013.
Le nombre de chômeurs va s’accroître de 5,1 millions en 2013 pour dépasser les 202 millions et 3 millions supplémentaires en 2014. Un quart des quatre millions de personnes qui se sont retrouvées sans emploi en 2012 dans le monde était dans les économies avancées, contre trois-quarts dans les autres régions, avec des effets visibles en Asie de l’Est, Asie du Sud et Afrique subsaharienne. L’OIT donne également la tendance en Afrique du Nord. Le chômage a grimpé à 10,3% en 2012 et figure parmi les taux les plus élevés toutes régions confondues. L’année dernière, le taux de chômage des jeunes hommes était plus de trois fois supérieur à celui des adultes et le taux concernant les jeunes femmes représentant plus de six fois celui des hommes adultes, d’après les chiffres sur la région. Près de 20% des travailleurs disposent de moins de 2 dollars par jour pour vivre avec leur famille. Une forte proportion de travailleurs est employée dans le secteur informel sans protection sociale adéquate, déplorent les auteurs du rapport. Il est prévu pour 2011-2017 que les travailleurs passent des secteurs à haute productivité aux secteurs à faible productivité plutôt que l’inverse, nuisant de ce fait à la croissance. Pour rappel, au Maroc, le taux de chômage est passé à 9,4% au 3e trimestre 2012 contre 9,1% à la même période de 2011, selon une note du Haut Commissariat au Plan (HCP).
D’après les calculs de l’OIT, la reprise économique mondiale prévue ne devrait pas être suffisamment forte pour faire baisser rapidement le chômage. De ce fait, le nombre de demandeurs d’emploi devrait dépasser les 210 millions au cours des cinq prochaines années. Encore une fois les Etats sont interpellés sur le chômage des jeunes avec presque 74 millions de personnes âgées entre 15 à 24 ans qui sont sans emploi (soit un taux de chômage des jeunes de 12,6%). La crise a fait apparaître un nouveau phénomène celui du chômage de longue durée.
Les nouveaux chiffres montrent également que près de 1,1 milliard de travailleurs dans les pays en développement (42% de l’ensemble des travailleurs) appartiennent dorénavant à la «classe moyenne». Ils vivent eux et leur famille avec plus de 4 dollars par personne et par jour. La hausse est visible en Asie de l’Est.
Depuis 2001, 400 millions de travailleurs supplémentaires ont rejoint les rangs de la classe moyenne, avec des revenus suffisants pour permettre à leur famille de consommer entre 4 et 13 dollars par personne et par jour. Cela correspond au doublement du nombre de travailleurs dans cette classe moyenne émergente. Un autre groupe de 186 millions de travailleurs vit maintenant avec plus de 13 dollars par jour.  D’ici à 2017, l’OIT estime que 390 autres millions de travailleurs du monde en développement pourraient appartenir à la classe moyenne. L’essor des classes moyennes s’est accompagné d’un recul du nombre de travailleurs vivant dans l’extrême pauvreté (vivant avec moins de 1,25 dollar par jour). Environ 397 millions de travailleurs appartiennent maintenant à cette catégorie – un recul de 281 millions depuis 2001. Actuellement, 472 autres millions de personnes vivent avec un revenu compris entre 1,25 et 2 dollars par jour, un déclin de 35 millions depuis 2001.

 

 

Fatim-Zahra TOHRY

Retrouvez dans la même rubrique

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc