×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Courrier des Lecteurs

    Courrier des Lecteurs

    Par L'Economiste | Edition N°:3830 Le 19/07/2012 | Partager

    Accidents de la route: L’hécatombe continue

    Lettre ouverte au ministre des Transports

    Monsieur le ministre,
    Vous avez engagé le projet d’amender le code de la route après un peu plus d’une année de sa mise en application. Initiative louable et surtout avec une méthodologie de concertation toute à votre honneur. Toutefois, permettez-moi de remarquer que le problème n’est pas dans le texte, mais dans son application. Toutes les modalités prévues dans ce code n’ont pas été mises en application. Ce code est entré en vigueur alors que les responsables de sa mise en application n’étaient pas encore prêts. Je cite entre autres: les 1000 radars fixes, l’alcootest, l’informatisation des permis et cartes grises, la carte du professionnel, les caméras dans les carrefours etc... Ajoutons à cela l’inadéquation de la formation pour l’obtention du permis de conduire avec les exigences de la circulation aujourd’hui. Beaucoup de choses sont à revoir et il serait trop long de les expliciter ici. Pour ma part, je vous suggère simplement d’ajouter dans ce code la possibilité pour l’agent de circulation de bloquer un conducteur en infraction pendant des heures comme solution alternative au payement d’une contravention. Ce temps pourra être utilisé pour voir un film documentaire sur les atrocités des accidents de la route. Avec mes remerciements et mon respect.
    MC

    Point de vue
    Nos routes tuent ou plutôt les Marocains s’entretuent sur l’arène des routes tels les gladiateurs au temps des Romains. En effet, dès qu’on s’enferme dans un véhicule c’est la survie qu’on vise et on passe outre le code de la route tant que la signalisation est obsolète et les routes défaillantes. La Fédération Marocaine des Droits du Consommateur FMDC a saisi le ministre de l’Equipement et du Transport, par un communiqué de presse, sur la nécessité d’intervenir sur la mécanique tant que le Marocain reste réfractaire au respect d’autrui et bloquer les moteurs des véhicule sur la vitesse autorisée (car il existe plusieurs systèmes) et d’interdire l’octroi de permis de poids lourds et d’autocars aux moins de 35 ans.
    FMDC
    Qui doit-on incriminer?
    Quelles sont les causes principales des accidents de circulation avec mort de personnes sur nos routes? De grâce, ne me dites pas que ce sont les excès de vitesse, comme il plait aux communiqués officiels d’en faire mention presque toujours, non Messieurs Dames, les véritables causes sont à chercher à l’intérieur même des crânes de certains chauffards en manque d’éducation civique et morale parmi les conducteurs des autocars et autres taxis principalement, qui ont en charge le temps d’un trajet la sécurité des voyageurs, la plupart de ces chauffards sont d’origine rurale et sont passés de la «carruella» à la «tomobila» et du «carro» au «camayou».
    Je crois que les formations et les examens pour l’obtention des permis de conduire accordés aux chauffeurs de ce genre de véhicules se doivent d’insister sur, en plus, du savoir-faire, surtout sur le savoir-être des candidats en attendant que les mentalités évoluent.
    Bien sûr, d’autres causes et non des moindres concernant notamment des insuffisances dans l’étude et la mise en place de la signalisation verticale et horizontale de certains tronçons routiers, un contrôle plus strict avec tolérance zéro mais sans excès de zèle, ni abus de pouvoirs serait aussi un atout contre la prolifération des accidents, enfin le dédoublement du réseau routier national serait la vraie solution à ce problème... !
    AH

    Où est l’urgence?
    Il a fallut 27 morts dans la même journée pour qu’enfin notre gouvernement décide de faire une opération de contrôle des autocars! Oui, notre nouveau ministre du Transport est en train de travailler d’arrache-pied pour rédiger des cahiers de charges pour la nouvelle organisation du transport ! C’est bien! Mais en attendant 11 à 12 personnes par jour continuent à périr dans l’indifférence la plus totale! Où est l’urgence?
    MC

    Nos prisons sont déjà pleines
    Je pense qu’il faudrait supprimer ce code parce qu’il est dépassé....Et bien d’autres... il faudrait que le gouvernement envisage plutôt de diminuer les résidents de nos prisons étant donné que l’Etat n’a plus de budget pour cela! On devrait réfléchir d’une manière économique et sociale afin de remplir les caisses de l’Etat et en même temps réduire ce genre de pratiques interdites par notre religion musulmane.
    Un système des «amendes» en fonction des degrés de peines serait le bienvenu...
    FM

    ONDA, CIH, CNSS, Comanav... D’autres procès arrivent

    Vigilance pour les grands projets
    Je n’ai aucun reproche à l’encontre de nos services de renseignements, mais je remarque à chaque fois que ceux des Espagnols nous devancent toujours. Pour les grands projets comme le port de Tanger Med-Aéroport Mohammed V... une vigilance particulière doit être consacrée à ces mégaprojets. Il faut anticiper et agir et ne pas attendre qu’une mésentente ou un malentendu se déclenche entre les malfaiteurs, pour découvrir le pot aux roses.
    RB

    Récupérer les biens volés
    Envoyer une personne en prison, qui a volé ou mal géré le patrimoine public ou semi public dont il est ou était responsable ne servira à rien et ne donnera aucun résultat. Il faut penser à récupérer l’argent volé ou mal utilisé par tous les moyens y compris celui de saisir les biens et les comptes de sa famille au Maroc ou à l’étranger. En effet, les montants dilapidés se chiffrent à des milliards. Cet argent est indispensable pour l’économie marocaine actuellement. Il faut obliger les voleurs à rendre ce qui a été volé,  les empêcher à exercer une autre activité ou faire l’objet d’une autre nomination.
    RB

    Soulager l’opinion publique
    Tant que la Justice n’a pas encore prononcé des jugements et entamé des saisies et ventes pour récupérer les deniers de l’Etat ...tout ce qu’on entend n’a aucune valeur aux yeux des citoyens... Il est temps de passer à une vraie action pour soulager l’opinion publique qui a soif de très bons exemples pour mettre en marche notre nouvelle Constitution.
    SK

    Avant que ce ne soit trop tard
    Je pense que certains individus, comme ceux qui veulent que les rapports sexuels hors mariage soit libéralisés et non punis ou ceux qui se nomment «massaiminch», sont en train de salir notre société et ils ont dépassé les limites.
    De ce fait, avant que ce ne soit trop tard, avant de «tomber» dans le libertinage, il faut une intervention de notre Roi, Amir Al Mouminine, pour arrêter ce fléau qui ravage notre société musulmane.
    Ces gens là et grâce à Dieu ils sont minoritaires, on leur a donné la liberté, mais malheureusement ils ne savent pas l’utiliser. Si pour ces «êtres» la liberté est l’absence de toute règle et de toute contrainte, alors l’animal est libre et grâce à Dieu nous sommes des humains.
    CH

    La minorité doit se plier
    A mon avis et en dehors de toute considération religieuse, et au nom de n’importe quelle liberté revendiquée dans une société démocratique, une minorité quelle que soit son idéologie, devrait se plier et respecter la volonté d’une majorité. Cette minorité devrait se mettre dans la tête qu’elle ne peut en aucun cas se croire au dessus de la loi pour n’en faire qu’à sa tête et exiger quoi que ce soit.
    Cette minorité cherche à tout prix à s’imposer sur la scène politique et sociale et le plus grave encore, elle prend les autres (majorité) pour des débiles. Je reprends donc une fameuse parole: Le Maroc est un tout indissociable à vivre tel qu’il est ou à laisser, soit vous y vivez et vous vous pliez à ses lois, soit vous le quittez...
    Voilà, j’ai pris le soin d’éviter tout discours religieux, pour ne pas être pris pour un fanatique obscurantiste et j’en passe...
    A. N.

    Le premier diplôme
    La fraude est généralisée depuis le primaire jusqu’au supérieur. Les diplômés chômeurs, qui refusent de passer le concours de la fonction publique, anticipent leurs résultats.
    En plus, l’accroissement du nombre des bacheliers, non qualifiés pour le supérieur, est néfaste pour la société, l’économie et l’individu.
    On répète l’erreur de l’ancien ministre français de l’éducation (Jospin), quand il a passé le taux de réussite du bac à 80%. Notre économie ne supporte pas des dépenses éducatives sans limites, on s’achemine vers l’effondrement des structures éducatives.
    AA

    Ouvrir les frontières avec l’Algérie?
    Vous dites : Ouvrir les frontières avec l’Algérie. Moi je vous dis : il faut travailler avec l’Algérie (gagnant-gagnant) en créant des sociétés mixtes dans tous les domaines .... Résumer nos relations à l’ouverture des frontières c’est fuir les problèmes du Maghreb... bon Ramadan.
    MH

    Propositions de sortie de crise

    Oui ! On va sentir un effet de la crise. Pourquoi? C’est très simple: L’économie du Maroc repose actuellement sur 6 éléments): Tourisme, Phosphate, Agriculture  Activités illégales (prostitution, hachich (on aura pensé tout ce qu’on veut c’est de l’argent quand même qui alimente le pays), services et autres (centre d’appels, port de Tanger, industrie, ventes d’autos…) et endettement public.
    La crise va directement impacter le tourisme car qui se rend au Maroc? En général à quelques exceptions près c’est la classe moyenne et les touristes les moins aisés. Les riches européens vont en Chine, aux USA, en Amérique du Sud, etc... Enfin on va se heurter à ce qu’on appelle l’endettement, il va falloir le diminuer. Parce que s’endetter et distribuer de l’argent aux gens c’est facile. Cela crée de la fausse croissance, les gens consomment, etc... Mais faut bien rembourser un jour. Et là, c’est tout de suite moins marrant et les conséquences sont énormes. Bref, je ne suis pas optimiste. A mon avis, les solutions pour éviter/limiter la crise :
    -Ouvrir les frontières avec l’Algérie
    - Augmenter à fond la productivité des administrations
    - Impôt sur les grandes fortunes
    - Mise en place de vraies lois anticorruption (pas des commissions qui parlent de prévention)
    -Mise en place d’un vrai système judiciaire totalement indépendant avec un meilleur budget
    -Réduction de la consommation d’énergie (grands projets de transports en commun) - Réforme du système éducatif
    Mais les gens qui ont partagé les responsabilités de diriger le Maroc depuis des années ignorent  mon avis de pauvre bougre qui veut éviter aux pauvres de souffrir. Bref, je ne suis pas optimiste...
    BT

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc