Courrier des Lecteurs

Courrier des Lecteurs

Par L'Economiste | Edition N°:3741 Le 15/03/2012 | Partager

Agréments: Le grand déballage

Agréments: Et après?
Probablement, le PJD voulait le ministère de l’Equipement pour rendre publique cette liste des agréments ... Seulement, certaines personnes bénéficient de ces agréments en toute bonne foi. A mon avis, le ministre Aziz Rabbah est allé trop vite dans sa démarche. On a balancé des noms et augmenté les frustrations des gens car je ne pense pas qu’il pourra aller jusqu’à supprimer ces agréments. Il va devoir affronter de gros lobbys et des gens très puissants? Le chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane est bien titulaire d’un agrément pour l’exploitation d’une école !
C’est pareil que pour un agrément de transport. Si ce gouvernement continue à se comporter de la sorte, faire du show sa principale stratégie au détriment des vrais problèmes qui touchent les citoyens, il risque fort de décevoir. Au lieu de faire la chasse aux sorcières, le ministre de tutelle aurait mieux fait tout simplement de proposer des réformes ou une nouvelle réglementation régissant l’octroi de ces agréments !
A. H.

Des actions, vite !
Après avoir fait couler beaucoup d’encre, plus qu’il n’en faut, nous attendons qu’Aziz Rabbah prenne le taureau par les cornes. Il doit rapidement faire suivre cette démarche par des actions. Sinon, les citoyens ne lui feront plus confiance et il va perdre de sa crédibilité. Mais il ne doit pas oublier que c’est un système mis en place par le Makhzen pour récompenser ses fidèles serviteurs. Donc, ce sera difficile de revenir sur ce système de rentes. C’est vrai, il n’est pas équitable mais à mon avis le ministre de l’Equipement et du Transport s’attaque à un «gros monstre» et j’espère qu’il aura les reins assez solides pour mener son combat jusqu’au bout. Vivement, le spectacle ! 
C. K.

C’est bien, mais….
Cette publication est bonne et mauvaise à la fois ... Bonne parce qu’elle a informé les Marocains sur l’octroi illégal de certains agréments... Mauvaise parce qu’on s’est permis de dévoiler illégalement les noms de certaines personnes ayant servi leur pays avec abnégation et dévouement durant des années ... A mon avis: il est souhaitable que cette action ait une suite ... Sinon, cette publication n’aura aucune valeur...
M. A.

Initiative à saluer
Aziz Rabbah a eu raison de publier cette liste;  c’est une initiative à saluer et certainement, il y a d’autres révélations qui se préparent. Mais à quoi tout cela va-t-il servir? Si ce n’est que pour occuper l’espace médiatique et jouer la carte de la transparence. De ce côté, c’est réussi, mais ce n’est pas ce qu’attendent les Marocains. Est-ce que ces agréments seront donnés au gens qui en ont besoin ou qui font partie de la profession? Des footballeurs ou des artistes n’ont pas besoin d’agréments pour vivre. Il y a des handicapés, des malvoyants, bref des gens à qui un agrément faciliterait la vie.
R. R.

On attend la suite
Bravo, mais qu’est ce qui va se passer après la publication? Rien? Il faut prendre des décisions. Tout le monde sait que l’argent de l’Etat passe dans les mauvaises poches, mais comment faire pour le rendre au public? C’est la question qui se pose. C’est comme si vous me dites que vous connaissez le voleur, mais que vous ne faites rien pour l’attraper.  Il faut me dire comment je peux récupérer mon argent! A mon avis, on occupe les gens et les médias avec ce sujet. Alors qu’il y a d’autres sujets comme la colère des citoyens à Taza, El Hoceima etc. dont on ne parle pas suffisamment dans les médias.
M. A.

Aberrations
Publier la liste, c’est démontrer le côté social et en même temps, les aberrations qui en ont découlé. A mon humble avis, l’Etat doit définir un cahier des charges bien ficelé. Et toute personne, capable de respecter ce challenge, peut postuler pour ces agréments. Bien évidemment, tout manquement doit finir devant les tribunaux. N’oublions pas que c’est le cas dans de nombreux pays.
O. B.

 

Sarkozy osera-t-il sortir de Schengen?

Discours extrémiste
A mon avis, Nicolas Sarkozy, en parlant de sortir de Schengen, veut jouer dans la cour du Front National, de Marine Le Pen. Il sait qu’il doit séduire l’électorat d’extrême droite pour avoir des chances d’être réélu et de battre François Hollande. D’ailleurs, il reprend les mêmes thèmes de campagne que l’extrême droite, notamment sur la viande halal et l’insécurité dans les banlieues. Rappelez-vous, en 2007, les intentions de vote en sa faveur ont basculé à la dernière minute après un reportage diffusé sur TF1 sur l’agression d’un papy français par des jeunes de banlieues. J’espère que les électeurs français feront preuve de lucidité et sauront choisir le président qui remettra les valeurs de la République au centre des priorités. La France est le pays des Droits de l’Homme, de la liberté, de l’égalité et de la fraternité et elle doit le rester et non pas donner le mauvais exemple.
F. E.

Souffler le chaud et le froid
Sarkozy est en train de souffler le chaud et le froid. Non favori dans les sondages, il joue la carte des thèmes qui séduisent les adeptes de discours extrémistes. L’immigration, la viande halal, l’insécurité ….il cherche des boucs émissaires pour faire oublier son mauvais bilan. Sa citation devenue célèbre : « bande de racaille» en fait foi. Dans une campagne électorale, tous les coups sont permis et Sarkozy en abuse. En optant pour ce genre de démagogie, il n’ira pas loin. Son retrait du champ politique est inéluctable.
B. J.

Il faut mettre des règles
Nicolas Sarkozy sera certainement réélu à la présidence française en mai prochain. Son discours de Villepinte a été remarquable et à voir la mine défaite de François Hollande au stade de France lors du match France-Angleterre de rugby, on peut penser qu’un tournant vient de se passer ce dimanche. Je suis surpris de l’acharnement de mes amis Marocains contre ce Président qui a passé 70% de ses réformes annoncées, qui a  maintenu la France hors de l’eau malgré 4 crises successives et des dizaines de mouvements de grèves politiques ! Il aime le Maroc, mais il est aussi à la tête d’un Etat et il ne peut accepter tout en matière d’immigration. J’entends ci et là les journalistes de gauche (90% de nos médias) parler de douaniers et policiers à remettre aux frontières, ce temps est révolu. La sécurité se fait par la volonté et le renseignement. Un Etat souverain,  le Maroc ou la France, ne peut accepter sur sa terre un pourcentage trop élevé de migrants par rapport à sa population, sinon ce serait une catastrophe. Nous sommes fiers de voir des millions de gens aimer notre pays au point de s’y installer, mais ce n’est pas possible. Il faut donc y mettre des règles, et malheureusement il y aura toujours des injustices selon le côté où l’on se place.
F. D.

 

Procès CIH: Deux dossiers distincts

En tant que citoyen et fidèle lecteur de votre journal, je réagis à l’article publié dans votre édition du lundi 12 mars intitulé « procès deniers publics, ONDA, CIH, CNSS ». Si le fond de l’article traite de la lenteur des procédures judiciaires et d’autres faiblesses juridiques, par contre, il y a, me semble-t-il, deux dossiers CIH totalement distincts aussi bien dans le temps que dans les faits et qu’il serait juste d’en faire la distinction pour éviter l’amalgame et réveiller le sentiment d’injustice chez certains.
Le premier est le fameux dossier ayant fait l’objet d’une enquête parlementaire en 2001 et jugé définitivement dix ans plus tard. Celui-ci est clos.
Le second est le dossier actuel qui concerne des abus de biens sociaux imputés à l’ex-PDG de la banque, M. Alioua et qui est en cours d’instruction judiciaire. Aussi, impliquer M. Zahidi dans le cadre de l’analyse dans cet article (en publiant sa photo) me paraît totalement injuste même si ce dernier a bien été condamné par contumace dans le premier dossier.
A ce propos, il serait utile pour l’opinion publique de faire, cette fois-ci, une vraie évaluation du premier dossier CIH, où, le moins qu’on puisse dire, est que la montagne a accouché d’une souris. Aucune condamnation à la prison ferme n’a été prononcée à l’encontre des 15 personnes mises en cause. Aucun jugement en civil non plus ordonnant le remboursement de supposés «deniers publics dilapidés ». Par contre, l’opinion publique retiendra que ce dossier a bien été utilisé à fond à des fins politiques par le premier gouvernement d’alternance. De même, l’opinion publique retiendra aussi les erreurs flagrantes et l’amateurisme dans le traitement de ce dossier et la lourde responsabilité morale de n’être pas allé jusqu’au bout pour déterminer les vraies responsabilités. On a jeté en pâture plusieurs cadres de la banque dont certains ont passé 2 mois en détention avant qu’ils ne bénéficient d’un non lieu.
T. Jaidi

 

Mon droit à une bière !
-Il vaut mieux boire du thé à la menthe
Oui, c’est votre droit, mais aujourd’hui vous allez boire une bière, demain deux et un jour vous allez devoir boire 5 ou 6 bières pour le même effet, avec un gros ventre en sus. Je veux dire que l’alcool est dangereux et je sais de quoi je parle. Il vaut mieux ne pas boire, même pas une bière et remplacer par du thé à la menthe... oui à la tolérance, mais l’alcool est dangereux. Je bois aussi de la bière, mais je ne veux pas que mes enfants commencent à en boire.... Ça n’a rien à voir avec la tolérance mais avec l’expérience...
D. T.

Interdire l’alcool?
Cette loi date du temps du protectorat qui en faisait une forme de discrimination plus que du respect de l’islam. Ne doit être considéré musulman que celui qui s’en déclare convaincu à l’âge adulte en totale liberté de conscience, et dans ce cas combien de Marocains le pourront-ils vraiment? Et combien en sont-ils conscients? Très peu certainement. L’alcool est une drogue extrêmement nuisible dont les méfaits sont connus. Mais interdire de boire de l’alcool dans des locaux contrôlés va inévitablement conduire les amateurs vers des distilleries clandestines de mahia (eau-de-vie) et autres liqueurs sans compter la contrebande. Déjà avec les psychotropes et autres «karkoubi» notre jeunesse est dans la galère...Une règle base de la charia musulmane est: entre 2 calamités inévitables, il faut choisir la moins calamiteuse. Et dans notre cas, il vaut mieux des bars contrôlés que des «tripots» sauvages sans aucun contrôle de l’horaire, de l’âge des clients, des quantités consommées, de l’argent généré, et des effets sanitaires.. Et bien d’autres. Un feu contrôlé et donc limité vaut mieux qu’un incendie sauvage et sans limite...
B. B.

 

Déclaration des puits: Les riches d’abord
C’est une aberration démesurée de l’administration compétente qui pourrait engendrer de grands problèmes du fait que l’agriculture est l’occupation principale de la grande partie de la population. Il aurait fallu être plus sage et penser à ceux qui ont des puits dans leurs villas et qui gaspillent les eaux d’une façon criminelle pour remplir leurs piscines, arroser leurs jardins, laver leurs  voitures en utilisant l’eau potable et sans frais.
Appliquer plutôt cette mesure aux agriculteurs qui ont des centaines d’hectares et qui irriguent (avec l’eau potable) et exportent leurs produits à l’international sans que les recettes en devises ne rentrent dans les caisses de l’Etat.
B. A.

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc