×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Europe

Réformes Sarkozy
Un modèle pour la Méditerranée?

Par L'Economiste | Edition N°:3710 Le 31/01/2012 | Partager
TVA sociale, logement, 35 heures… point par point
Une banque de l’industrie en gestation

Record d’audience en France. C’est le cas de le dire puisque l’intervention de Nicolas Sarkozy a réuni exactement, selon l’institut Médiamétrie, 16,568 millions de téléspectateurs cumulés sur les six chaînes qui la retransmettaient. Au-delà de la présidentielle, il y a le principal partenaire du Maroc, on peut s’attendre à ce que des impôts et taxes soient aussi appliqués de ce côté-ci de la Méditerranée.

Une TVA sociale
L’idée d’instaurer une TVA sociale germait depuis quelque temps déjà. A quoi va-t-elle servir? D’abord à financer la protection sociale et les charges qui pèsent sur les entreprises par une hausse de la TVA. Tout un dispositif est mis en place. En effet, le gouvernement proposera au Parlement d’exonérer totalement ou partiellement les cotisations familiales ou patronales entre 1,6 et 2,1 fois le Smic. Une mesure qui nécessite un financement: 13 milliards d’euros financés par une hausse de 1,6 point de la TVA à 21,2%, sauf pour les produits de première nécessité et de 2 points de la CSG (la contribution sociale généralisée) sur les produits financiers. Il faut attendre le 1er octobre pour que cette mesure soit appliquée. Après l’élection donc… En ce qui concerne le pouvoir d’achat, la concurrence maintiendra les prix. L’on saura aussi que le taux de TVA sera dans la moyenne des pays européens.

Et le made in France!
Voulu par le patronat, cette TVA sociale fera-t-elle augmenter les prix? Pour Sarkozy, «l’univers très concurrentiel du marché français refroidira les ardeurs de quiconque souhaiterait répercuter la hausse de la TVA sur les prix de vente». Certains experts ne le voient pas de cet œil: car «les marges des entreprises françaises sont déjà très faibles. Pas sûr qu’elles acceptent de les diminuer encore pour prendre la hausse à leur compte». La concurrence ne sera pas touchée. Malgré leurs prix bas, «il reste toujours assez de marge sur les produits chinois pour que ceux-ci n’augmentent pas leurs prix en France. Ceci dit, la TVA sociale pourrait faire monter les prix des produits français, mais pas forcément étrangers. Aussi, il y aura une forte chance pour que la TVA sociale ait un impact inflationniste! Le cas de l’Allemagne est rassurant: la hausse de la TVA (datée de 2006) n’a pas fait augmenter les prix.
Revenant au cas de la France: celle-ci fait du moyen ou du bas de gamme. De ce fait, ses marges sont moindres et ses produits moins demandés à l’international.

Taxe sur les transactions financières
C’est en août prochain qu’est prévue la mise en place d’une taxe sur les transactions financières de 0,1% sur les CDS ou encore les achats spéculatifs par ordinateur. En clair, les CDS (Credit Default Swaps), qui sont des instruments spéculatifs sur la dette souveraine, paieront une taxe et les achats spéculatifs par ordinateur paieront une autre taxe. Un gain réel: cette taxe pourrait rapporter 1 milliard d’euros en année pleine. Sur ce dossier, Sarkozy fera tout pour instaurer cette taxe et notamment en faisant la pression sur le secteur bancaire et financier. Au passage, Sarkozy a de nouveau pointé du doigt le monde de la finance qu’il juge responsable de la crise.
Flexibilité du travail: Est-ce la fin des 35h?
Faire tout pour aider les entreprises. Dans les deux mois qui viennent, on pourra proposer aux salariés des accords communément appelés «compétitivité emploi». Si aucun arrangement n’est trouvé, le gouvernement pourra intervenir pour faciliter les négociations. Faut-il comprendre que c’est la fin des 35h? «Ça sera une bonne nouvelle», répond Nicolas Sarkozy qui confirme qu’on «tournera la page» des 35h. Car il y a un rapport entre la compétitivité et les 35 heures.

L’apprentissage, pour lutter contre le chômage
C’est un dossier important aux yeux du président français qui constate aussi qu’en Allemagne, il y a trois fois plus de jeunes en apprentissage qu’en France. Un autre constat: «La moitié des grandes entreprises ont moins de 1% de salariés en apprentissage alors que la loi leur impose d’en avoir au moins 4%». Le chef de l’Etat marque le ton: «Il  propose une loi pour imposer aux entreprises de 250 salariés d’embaucher au moins 5% de jeunes en apprentissage». Sinon, les sanctions seront doublées.

Une banque de l’industrie
Une nouvelle idée: celle de la création d’une banque de l’industrie. Mais pourquoi faire? Tout simplement, les sociétés n’ont pas suffisamment accès au crédit, alors qu’elles sont au coeur de l’économie notamment des exportations. Pour cela: la banque sera créée en février avec un milliard d’euros de fonds propres.

Marché de l’immobilier: Coup de poing!
Le prix de l’immobilier flambe à cause du manque de logements. Pour cela, «tout terrain verra ses possibilités de construction augmenter de 30%». Résultat: la hausse de l’offre fera pression sur les prix à l’achat et à la location. Il faut dire que l’immobilier est la question qui pèse sur le pouvoir d’achat des Français. Il faut donc libérer les conditions d’accès à la propriété.

La retraite à 60 ans… une folie!!!
Le dossier des retraites est qualifié de réussite dans le bilan des réformes. Mais l’idée de revenir à une retraite à 60 ans est une folie, assure Nicolas Sarkozy. Personne n’y croit et cela conduirait le pays à la ruine. Des explications: «Les Français gagnent un an d’espérance de vie tous les quatre ans. Si les gens travaillent moins longtemps, qui va payer leur retraite?».


F. Z. T.

Retrouvez dans la même rubrique

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc