×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Investissements hôteliers
Le Maroc peaufine son attractivité

Par L'Economiste | Edition N°:3624 Le 27/09/2011 | Partager
Les majors de l’industrie hôtelière à Casablanca
Objectif: scruter le potentiel du continent africain

Source: Observatoire du tourisme
Plusieurs professionnels estiment que l’investissement hôtelier n’offre pas une rentabilité attractive. Pour cause, le faible taux d’occupation qui continue de fléchir. Il est en moyenne de 44%

Quel est le potentiel de l’Afrique en matière d’investissements hôteliers? Quelles sources de financement? Comment rentabiliser un investissement? Ce sont là quelques-unes des grandes interrogations auxquelles la première conférence sur l’investissement dans l’hôtellerie vient donner des éléments de réponses. Une rencontre internationale qui a démarré à Casablanca hier lundi et qui se poursuit aujourd’hui mardi 27 septembre. «Les participants viennent du Maroc, d’Afrique et du reste du monde», explique Tarik Senhaji, président du directoire de la Société marocaine d’ingénierie touristique (SMIT), qui organise le forum avec Bench Events, en association avec Tourisme Business Council of South Africa (TBCSA). Eux ce sont les hôteliers, les banquiers, les cabinets de consulting, les TO… Au total, quelque 700 experts devraient participer aux débats. Il s’agit d’experts nationaux et internationaux, gestionnaires de fonds d’investissement, patrons de chaînes hôtelières, architectes, juristes… Parmi les majors de l’industrie hôtelière présentes à la conférence, les patrons de Marriott, Accor, Hilton Mondial… «L’objectif de cet événement-phare de la SMIT est de faire du Maroc un hub régional pour l’investissement hôtelier», déclare Imad Berrakad, DG de la SMIT.
Pourquoi le choix de l’Afrique pour l’organisation de cet événement d’envergure internationale? Selon une récente étude de McKinsey Global Institute, l’Afrique fait partie des rares régions du monde dont la croissance économique est la plus rapide. Au cours de la dernière décennie, le taux de rentabilité des investissements étrangers est plus fort que dans d’autres régions en voie de développement. Une tendance qui se confirme également dans le domaine de l’investissement hôtelier auprès de grands ténors tels que Accor, IHG, Rezidor, Hilton, Marriott… La faible propension des investisseurs internationaux à choisir l’Afrique était jusqu’à présent due au manque de visibilité, mais aussi au manque d’information sur le potentiel du continent africain. C’est d’ailleurs ce qui explique la promesse de la conférence: «Démystifier l’Afrique: la prochaine frontière». Une table ronde a d’ailleurs été consacrée au cours de la première journée à l’examen du profil de risque réel par rapport aux autres marchés en développement et à la meilleure démarche pour sécuriser et réussir un investissement hôtelier en Afrique. D’autres conférences traitent des motivations des investisseurs internationaux pour l’Afrique, de l’expérience de certaines villes qui ont réussi un investissement hôtelier telles que Marrakech, Kigali (Rwanda), Lagos (Nigeria), Johannesburg (Afrique du Sud)…
La deuxième journée de la conférence sera consacrée à l’examen de questions beaucoup plus techniques. Il s’agit notamment de l’examen des conditions nécessaires au succès d’un investissement telles que l’infrastructure en matière de transport aérien, les sources de financement, la négociation d’un contrat d’exploitation…
Quelles retombées pour le Maroc? «Nous ne sommes pas sûrs qu’il y aura un investissement après la conférence, mais cela contribuera déjà à faire connaître le Maroc», explique Senhaji. Pour Jonathan Worsley, fondateur de Bench Events, l’optimisme est de rigueur: «plusieurs grandes marques envisagent de nouvelles implantations en Afrique».

Hassan EL ARIF

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc