×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Culture

Un salon arabe consacré à la peinture

Par L'Economiste | Edition N°:3616 Le 15/09/2011 | Partager
Il se tiendra du 22 au 26 février prochain à Marrakech
Objectif: promouvoir une industrie artistique arabe
Au menu, expositions, galeries et ventes aux enchères

«Après le printemps arabe, c’est au tour du printemps artistique». L’expression est d’Abdellatif Zine, le président du salon arabe d’art contemporain qui se tiendra à Marrakech du 22 au 26 février prochain. Il accueillera une panoplie d’artistes et de plasticiens arabes. Pour Abadellatif Zine, «le choix porté sur cette ville s’explique par la richesse de son passé historique et la beauté de ses paysages. Elle est un carrefour culturel, artistique et touristique reconnu à l’échelle mondiale».
Lors de sa tournée entamée dès le mois de mai, le président du salon s’est rendu dans plusieurs pays arabes pour les sensibiliser à l’importance de cette manifestation qui rendra hommage à la culture arabe. «A l’heure actuelle, 14 pays ont confirmé leur participation. Ils ont exprimé leur adhésion totale à ce projet civilisationnel», a-t-il indiqué.
Ce rendez-vous artistique rassemblera, dans un même lieu, des ministres de la Culture, des artistes plasticiens et des critiques d’art.
«C’est l’occasion idoine pour rapprocher les artistes plasticiens arabes et les amener à mieux se connaître. Ce salon leur permettra d’échanger leurs expériences».
L’objectif de cette manifestation est de promouvoir l’industrie artistique arabe, de participer à son évolution et de renforcer la création et la position des artistes arabes dans ce domaine. «Nous constatons qu’au Maroc et dans les pays arabes, l’art connaît un essor particulier dans le sens où la création est en pleine effervescence. Et ce, grâce aux efforts déployés par des artistes de renommée qui ont créé des écoles et des mouvements picturaux. Cependant, la place qu’occupe l’art arabe reste en déça de l’important héritage artistique de ces pays et de la valeur du travail effectué».


«Notre art, notre civilisation»

 

Le salon est placé sous le signe fédérateur: «Notre art, notre civilisation». Pour Abdellatif Zine, «l’art, avec toutes ses composantes et ses dimensions symboliques, reste la meilleure expression pour connaître une civilisation et ses multiples facettes». Cette manifestation sera marquée par l’organisation de tables rondes et de conférences. L’idée est de mener une réflexion sur le rôle des arts plastiques dans le développement humain. En marge de cette rencontre, la vente aux enchères d’une œuvre de chaque artiste sera organisée par les galeries participantes.
Il sera également procédé à la création d’une «académie des arts plastiques» et l’institution d’un prix de la meilleur œuvre du salon. Ce dernier sera décerné par le comité artistique du salon.

Soumaya BENCHERKI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc