×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Economie

    Conjoncture: Les patrons demeurent optimistes

    Par L'Economiste | Edition N°:3601 Le 23/08/2011 | Partager
    Ils anticipent une stagnation de la production pour les trois mois à venir
    …Idem pour les prix des produits finis

    «L’enquête mensuelle de conjoncture industrielle de BAM du mois de juillet a été menée auprès d’un échantillon de 400 industriels. Le taux de réponse est de 78% (312 entreprises), jugé satisfaisant et significatif»

    «LES perspectives d’évolution de l’activité économique pour les trois prochains mois sont favorablement orientées». Tel est le constat qui se dégage de la dernière enquête mensuelle de conjoncture menée par Bank Al-Maghrib en juillet. Les entreprises anticipent une stagnation de la production et une augmentation des ventes. Parallèlement, les prix des produits finis devraient rester quasi stables à court terme, selon les patrons sondés.
    Après un premier semestre parti sur les chapeaux de roue, l’activité continue d’évoluer sur le même trend haussier. Cependant, un léger repli des ventes étrangères a tout de même été constaté. Mais la situation semble être momentanée. En effet, pour les trois prochains mois, les patrons d’entreprises tablent sur une amélioration des ventes aussi bien locales qu’étrangères.
    Dans l’ensemble, la production industrielle s’est raffermie en juillet par rapport aux mois précédents. A en croire les déclarations des professionnels sondés, le taux d’utilisation des capacités de production s’est situé aux alentours de 76%. Ce taux a atteint 81% dans les industries chimiques/parachimiques, 80% dans les industries électriques/électroniques, 74% dans les industries de l’agroalimentaire et 69% dans celles du textile/cuir.
    A cet effet, 43% des réponses font ressortir un développement de l’activité par rapport au mois précédent contre 32% qui déclarent une stagnation et 26% une baisse. Dans ces conditions, le solde ressort positif de 19%. Pour sa part, le carnet de commandes est jugé supérieur à la normale. Ainsi, il recouvre un niveau supérieur pour ce qui est des commandes étrangères et en dessous de son niveau habituel pour celles locales. En revanche, les stocks de produits finis sont estimés à leur niveau habituel. Par ailleurs, les résultats de l’enquête indiquent une augmentation des prix des produits finis d’un mois à l’autre. Le constat n’est pas généralisé à l’ensemble des secteurs. Les industries mécaniques/métallurgiques connaissent un petit coup d’arrêt. A court terme, à l’exception des opérateurs des industries électriques/électroniques, les chefs d’entreprises sondés anticipent une hausse des prix des produits finis avec un solde d’opinion de 19%.

    R. B.

    Retrouvez dans la même rubrique

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc