×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Le prix de L’Economiste pour la recherche en économie, gestion et droit
    Régions

    Settat veut améliorer son image de marque

    Par L'Economiste | Edition N°:3593 Le 11/08/2011 | Partager
    Priorité au social et à l’infrastructure routière
    Château d’eau et terrain de proximité

    Brusquement les responsables du chef-lieu de Chaouia-Ouardigha se sont rendus compte que Settat a besoin d’une profonde mise à niveau urbaine. Dans la foulée, ils se sont souvenus que cette mise à niveau aurait dû être entamée en… 2007

    Des projets et réalisations à caractère socio-économique ont été lancés dernièrement dans la ville de Settat, à Oulad Mrah, Tlat Loulad et à Ben Ahmed. Ces projets qui totalisent un investissement de près de 150 millions de DH, ont pour but de mettre à niveau les infrastructures de base et de doter la province d’équipements socio-éducatifs en plus de la protection de l’environnement. Ceci étant, le but ultime reste l’amélioration du cadre de vie des citoyens.
    Ainsi, il a été procédé dans le chef-lieu de la Région au lancement de la première tranche de la mise à niveau de la ville de Settat (aménagement des boulevards, des routes, dallage des trottoirs et éclairage public). Le coût estimé pour la réalisation de cette tranche est de 67,8 millions de DH. Cette opération sera financée par la direction générale des collectivités locales.
    Par ailleurs, le Conseil municipal de Settat a lancé, depuis 2007, plusieurs travaux de réhabilitation des voiries de certains quartiers pour un montant de près de 41,5 millions de DH.
    Dans le même cadre et pour renforcer l’infrastructure routière dans le monde rural et afin de faciliter les liaisons et la circulation entre diverses localités de la province, des travaux pour l’aménagement de la RP 3.619 avaient été lancés depuis un moment déjà. L’enveloppe budgétaire allouée à ce projet, qui sera réalisé dans le cadre d’un partenariat entre le ministère de l’Equipement et du Transport et les communes rurales Nkhila, Lakhzazra et Old M’hamed est de l’ordre 18,7 millions de DH.
    Dans la commune d’Oulad Saïd, c’est une nouvelle station d’épuration qui été inaugurée. L’enveloppe budgétaire consacrée à cette réalisation est de l’ordre de 12 millions de DH. La station sera gérée par la Régie autonome de distribution d’eau et d’électricité de la Chaouia (Radeec).
    A la municipalité de Loulad, les travaux de réalisation du projet d’aménagement d’un terrain de sports de proximité ont été lancés. Le coût estimé pour la réalisation de ce dernier est de l’ordre d’un million de DH. Il sera géré par la délégation provinciale de la jeunesse et des sports.
    Dans la commune d’Oulad Mrah, l’inauguration d’un château d’eau et de 6 kilomètres de canalisation a été chaudement accueillie par les populations. Le projet, dont le montant global de réalisation a été de l’ordre de 7 millions de DH, a mis fin à une situation de rareté de l’eau qui n’a que trop duré.

    De notre correspondant, Abdellah ECHAKHS

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc