×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Turquie/UE: Feu vert pour les négociations

Par L'Economiste | Edition N°:1920 Le 20/12/2004 | Partager

La Turquie s’engage dans le long processus de négociations pour son adhésion à l’Union européenne. Recep Erdogan vient d’approuver l’offre européenne, une offre revue et corrigée qui résout définitivement la question chypriote. Elle exige la reconnaissance de la république de Chypre d’ici l’ouverture des négociations. La Turquie s’engage à signer un protocole d’accord qui prévoit l’extension de l’accord de l’union douanière qui la lie à l’UE, aux 10 nouveaux membres et donc à Chypre.Quoiqu’il en soit, l’adhésion de la Turquie dépendra de sa capacité à adopter les standards de l’Union à la fois sur les plans politiques, économiques et juridiques. L’évolution du processus de démocratisation fera l’objet de toues les attentions de l’UE des 25. Au niveau économique, tout le défi consistera à mettre en place un marché capable de résister à la libre concurrence. Enfin, à l’instar des autres membres, la Turquie aura à adopter la législation européenne en matière d’agriculture, de coopération policière et juridique ou de normes sociales notamment. Selon les pronostics, la Turquie a toutes les chances d’intégrer l’UE à la fin de l’exercice budgétaire 2007/2013.Synthèse L’Economiste

Retrouvez dans la même rubrique

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc