×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Affaires

RAM/Pilotes: A quand la fin des tensions?

Par L'Economiste | Edition N°:1783 Le 04/06/2004 | Partager

. La réunion RAM/AMPL n’a abouti à aucun accord. La reprise devait être décidée le 3 juin au soir par les pilotes A l’heure où nous mettions sous presse, RAM et l’Association marocaine des pilotes de ligne (AMPL) n’avaient pas encore trouvé, hier jeudi 3 juin, un terrain d’entente relatif aux différends qui les opposent. La veille, une rencontre avait réuni les représentants des deux parties au siège de la compagnie, à laquelle en revanche n’a pas participé Mohamed Berrada, PDG de RAM. Il y était représenté par des directeurs de la compagnie (3 DGA, celui des opérations aériennes et le DRH), qui ont eux entamé les discussions avec les représentants du PNT. Dans un communiqué interne, RAM indique que “les discussions se sont poursuivies jusqu’à 20h30 dans un climat emprunt de sérénité, de respect mutuel et de franchise”. Elle avance que “les représentants de l’AMPL et des délégués ont conditionné la reprise du travail à la réintégration des 6 PNT licenciés”. La direction estime par ailleurs qu’“une issue ne peut être trouvée que par la compréhension des contraintes de chaque partie et souhaite que ce dialogue se poursuive dans un climat de sérénité et de confiance”. Elle a ainsi “proposé la reprise immédiate du travail dans l’intérêt de la clientèle et la mise en place d’une commission mixte, composée de la direction et des représentants du PNT, avec un échéancier précis pour examiner les différents points litigieux et établir un protocole d’accord sur plusieurs années”. Pour elle, ce “type de démarche permet d’éviter la survenance de ces problèmes et garantit à l’entreprise une paix sociale”. Elle est pour sa part “convaincue que ce corps (PNT) saura, avec la direction, dépasser la situation de crise actuelle”. Dans son communiqué, l’AMPL stipule pour sa part que “la direction RAM a établi, suite à l’intervention télévisée du ministre des Transports, un contact avec les représentants des pilotes de ligne. Une réunion hâtive fut organisée au siège de RAM le 2 juin à 17 heures”. L’Association des pilotes déclare s’y être “rendue avec l’espoir de renouer le dialogue et dans un esprit de négociation constructif”. Mais les représentants se disent “surpris d’avoir été invités à interpréter un monologue purement formel et qui s’inscrit dans la politique tracée par le PDG, dont les déclarations lors de son intervention télévisée compromettent sérieusement toute avancée visant à l’apaisement et l’aboutissement à une solution concrète”.L’AMPL a déclaré à L’Economiste que la situation était stationnaire. Aucune décision relative à la reprise du travail n’avait été prise hier matin. C’est l’assemblée générale du 3 juin prévue à 20 heures, qui devait déterminer cette décision. Rappelons que les principales revendications des pilotes de ligne portent sur les termes du protocole d’accord passé entre la compagnie et le PNT, relatif notamment à la gestion de la programmation et au cas des six pilotes licenciés. “Nous n’avons aucune revendication d’ordre salarial”, tiennent à préciser les représentants des pilotes. Quelques heures avant l’assemblée générale, dans l’après-midi, un point de presse de l’AMPL était également prévu.Si un compromis est trouvé entre les deux parties, la reprise devrait s’effectuer aujourd’hui, vendredi 4 juin. Amale DAOUD

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc