×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Lesieur: Une valeur à sous-pondérer dans les portefeuilles

Par L'Economiste | Edition N°:1765 Le 11/05/2004 | Partager

. Le titre présente une surcote par rapport à son cours boursier. La société a de bonnes perspectives de développementLes analystes de BMCE Capital conseillent de sous-pondérer Lesieur Cristal, la filiale agroalimentaire du groupe ONA, dans les portefeuilles. L’évaluation du titre s’appuie sur deux méthodes. Celle des comparables donne une surcote moyenne de 15,3% à 1.263 DH par rapport à un cours boursier de 1.491 DH, tandis que celle du Discounted Cash Flow, qui tient compte d’un taux d’actualisation de 11,7%, un taux de croissance à l’infini de 2% et un programme d’investissement de 350 millions de DH sur un horizon de 5 ans, la surcote atteint 36% pour une valeur de 948 DH.En termes d’exploitation et potentiel de développement, les rédacteurs de la note estiment toutefois que la société présente de bons fondamentaux, compte tenu d’une position dominante sur tous ses marchés et d’un négoce en hausse de 8% en rythme annuel depuis 1996.  Dans le détail, les ventes des huiles de table évoluent de 0,9% sur la même période, ce qui confère à Lesieur une part de marché de 65% contre 20 pour son principal concurrent le groupe Belhassan. Sur les tourteaux, produit destiné principalement à l’alimentation de bétail et de volaille, les ventes de la société augmentent de 12% depuis 1996. Lesieur contrôle aujourd’hui 70% de ce marché contre 30 pour le groupe Belhassan.  La filiale de l’ONA monopolise également le marché des savons à hauteur de 85%. Son négoce est toutefois en baisse annuelle de 2,7% depuis 1996 à 28.936 tonnes en 2003, en raison de la concurrence exercée par les importations sur les savons corporels et par les détergents sur les savons ménagers. L’huile d’olive, qui a été promue au rang d’activité stratégique en 2003, présente encore des ventes faibles à 5.214 tonnes en 2003 avec un taux de croissance annuel moyen de 15,2% depuis 1996. Sur les produits Javel et détergents, la société a commercialisé en 2003 près de 7.100 tonnes, soit une part de marché de 15%. Lesieur est confrontée sur ce segment à la concurrence féroce de Procter & Gamble et de celle de petites unités industrielles locales ainsi que de la filière informelle. Enfin pour les activités à l’export, les ventes ont plus que doublé en 2003 à près de 13.000 tonnes contre 5.800 une année auparavant.En termes de prévisions, les analystes projettent une croissance de l’ordre de 5 et de 2,7% du chiffre d’affaires de Lesieur pour les deux prochaines années.  En dépit de la hausse des prix des matières premières, le résultat d’exploitation devrait capitaliser sur la poursuite des efforts d’optimisation des coûts pour se situer à 243 millions de DH en 2004 et à  259 millions en 2005, soit des hausses respectives de 11,8 et de 6,8%. Enfin, le résultat net, hors éléments exceptionnels, s’élèverait à 204 millions de DH et à 203 millions respectivement en 2004 et 2005. 


Plan de développement

Lesieur compte diversifier ses produits d’entrée de gamme et mettre en place une nouvelle politique commerciale, au travers du renforcement de sa présence sur le territoire et l’adoption d’une politique de prix agressive. Aussi, pour optimiser ses approvisionnements à l’international, puisqu’elle reste fortement exposée aux fluctuations des taux de change et des cours des matières premières, Lesieur améliore sa politique de couverture des risques. Pour le segment huile d’olive, la société compte acquérir des plantations pour en assurer la gestion conjointement avec les agriculteurs, selon de nouvelles méthodes de travail. A l’international, outre le développement de son négoce à l’export, Lesieur ambitionne d’acquérir des sociétés au Sénégal et en Tunisie. Bouchaïb EL YAFI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc