×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Le Cercle des Experts

Comment bien mener votre transformation digitale

Par Taïeb DEBBAGH - Mohammed CHITAOUY - - | Edition N°:5856 Le 02/10/2020
Partager

La pandémie de Covid-19 a accéléré la transformation digitale des organisations et elle a introduit une notion d’urgence, car les entreprises devaient adapter rapidement leurs stratégies de mise sur le marché de nouveaux services. La transformation digitale est définie par la revue MIT Sloan Management comme étant «le processus par lequel l’entreprise apprend à réagir de manière appropriée à l’environnement concurrentiel digital émergent». Même si la nécessité d’amorcer ce virage digital est largement partagée, des analystes font ressortir que beaucoup d’entreprises se posent encore la question de la trajectoire à adopter, de la nature des projets à lancer et de la capacité de leur organisation à accepter ces changements.

taieb-debbagh-et-mohammed-chitaouy-056.jpg

■ Un meilleur «Business Model» permis par le digital, un prérequis
Après avoir étudié plusieurs retours d’expérience d’initiatives de transformation digitale, George Westerman et MIT déclarent que «les entreprises n’ont pas besoin d’une stratégie digitale; elles ont besoin du meilleur “Business Model”, permis par le digital». De ce fait, la planification stratégique avec des objectifs de performance précis est un des prérequis à la transformation digitale. Aussi, ils considèrent que pour mieux réussir à l’ère du digital, l’entreprise doit disposer à la fois de capacités managériales et de capacités digitales lui permettant d’aligner l’usage des technologies digitales aux objectifs de création de valeur.
En vue de positionner la situation d’une entreprise par rapport à ces deux dimensions (capacités managériales et capacités digitales), Frédéric Fréry (ESCP Europe) propose une «Matrice de transformation digitale» en tenant compte de leurs niveaux (faible ou élevé); quatre cadrans sont identifiés (voir encadré «Matrice de transformation digital»): Immobilisme (Situation de danger), Gâchis stratégique (Perte d’opportunités pour non recours au digital), Gâchis digital (Technologies prolifiques) et Stratégie d’affaires à l’ère du digital (Alignement stratégie de création de valeur et levier technologique).

■ La stratégie de l’entreprise et les technologies mutuellement alignées
Le cabinet Gartner définit la transformation digitale comme étant le processus qui consiste à intégrer pleinement des technologies digitales innovantes, selon les différents types d’expérience et de la «Data intelligence» (voir shéma «platforme technologique digitale»). La question sous-jacente est: «Quel est l’impact des investissements en technologies sur la performance de l’entreprise?» Plusieurs recherches académiques ont démontré que l’utilisation des technologies ne garantit pas une amélioration de la performance et qu’un impact positif sur la performance est obtenu lorsque l’introduction des technologies est alignée à la stratégie de l’entreprise. Toutefois, un changement de paradigme quant aux conditions de cet alignement est à opérer; et ce, du fait de l’effet transformationnel des technologies à l’ère du digital. Il faudrait passer de la perspective traditionnelle qui considère que le «Business Model doit conduire les technologies», à une nouvelle perspective où «le Business Model et les Technologies s’influencent mutuellement pour construire une seule entité en perpétuelle évolution». Ainsi, à l’ère du digital, la stratégie de l’entreprise et ses capacités tant technologiques que managériales doivent être mutuellement alignées sur la base d’objectifs précis de création de valeur.

plateforme-technologique-digitale-056.jpg

A l’ère du digital, la stratégie de l’entreprise et ses capacités tant technologiques que managériales doivent être mutuellement alignées sur la base d’objectifs précis de création de valeur

■ Démarche de mise en œuvre du programme
Selon une définition adaptée de la Banque du Développement du Canada: «La transformation digitale désigne le recours aux technologies digitales qui permet de réagir plus rapidement aux changements du marché, d’offrir des produits plus personnalisés et d’accroître sa performance». Toutefois, d’importants défis se présentent aux entreprises dans leur quête d’amélioration en continu de leur performance comme le font ressortir les résultats d’enquêtes effectuées (voir encadré sur les défis et opportunités) par des organismes reconnus dans le domaine de la veille économique. C’est pourquoi et pour s’assurer de l’atteinte d’objectifs de performance, toute démarche de mise en œuvre de la transformation digitale devra permettre un alignement (built-in) de la stratégie de création de valeur de l’entreprise et de ses capacités managériale et digitales. Cette démarche (voir encadré «Six étapes conciliant pérennité et innovation») devra aussi concilier les opportunités de l’innovation (acquisition des capacités digitales) et les contraintes de pérennité (continuité des affaires avec valorisation de l’actif digital).
Les facteurs clés de succès d’un programme de transformation digitale consistent à nommer un leader de «l’Innovation», à établir une feuille de route de la transformation digitale de l’entreprise, à renforcer les capacités digitales en alignement avec la stratégie de création de valeur et à mettre en place un processus continu de gestion du portefeuille de produits.

Défis et opportunités

informatique-web-056.jpg

- 53% des entreprises ne mesurent pas les effets de leur transformation digitale
- 66% n’alignent pas leurs plans stratégiques RH et TI à leurs stratégies
- 69% ne sont pas en mesure de fournir une vue «Client» complète et unique
- 80% signalent des niveaux élevés ou modérés de silos de données
- 26% des entreprises ayant un haut niveau de maturité digitale sont plus performantes que la moyenne
- 9% de revenus supplémentaires par employé pour ces mêmes entreprises
- 12% de valorisation supplémentaire sur les marchés financiers

Le digital est un puissant levier de développement, de performance, de croissance et de compétitivité.
Source: Gartner, Harvard Business Review, Big Data Insights, CompTIA Capgemini et du «MIT Center for Digital Business»

                                                                                          

Six étapes conciliant pérennité et innovation

innovation-056.jpg

Volet Innovation (Transformation digitale)
- Auditer: Evaluation par rapport à un cadre de référence de bonnes pratiques. Les résultats seront positionnés par rapport à la stratégie et aux objectifs de création de valeur afin de dégager la cible à atteindre
- Planifier: Établir une feuille de route tenant compte des contraintes de la pérennité et des opportunités de l’innovation. Celle-ci sera associée à un plan de priorisation des MVP (Minimum Viable Product) sur une période de 2 ans et décliné en 1 an puis en 3 mois (création de valeur en continu – KPI projetés).
- Réaliser: Livraison (design, développement et tests) incrémentale des MVP permettant la cocréation, la vérification de l’adéquation des solutions proposées ainsi que les corrections à travers des itérations régulières.

Volet Pérennité (Gestion de la performance)
- Déployer: Assurer le bon déroulement de l’implantation des MVP, en mettant en production incrémentale des MVP, en incluant des plans de contingence en cas de problématiques ou de situations non prévues.
- Evaluer: Evaluation des indicateurs de mesure de la performance et de leurs déterminants (KPI) selon les attentes de création de valeur identifiées lors de la planification.
- Optimiser: Ajustements et nouvelles priorités sont inéluctables suite à l’implantation de chacun des MVP priorisés. L’optimisation s’appuie sur les résultats de l’étape précédente pour initier le contrôle des situations problématiques, les ajustements requis ou le retour à l’étape de l’audit.

                                                                                         

Matrice de transformation digitale

matrice-de-transformation-digitale-056.jpg

■ Immobilisme: Entreprise ayant un faible niveau des capacités managériales et celles du digital. Ce type d’entreprise est en situation de danger dans un marché incertain.
■ Gâchis stratégique: Un niveau élevé de capacités managériales mais un faible niveau de compétences digitales. Ne pas utiliser le levier digital fait perdre des opportunités de création de valeur et conduit à un gâchis stratégique.
■ Gâchis digital: Le plus médiatisé correspond à la situation d’une entreprise qui met en place des projets technologiques sans vision ni stratégie liée à la création de valeur.
■ Stratégie d’affaires à l’ère du digital: Entreprises ayant de fortes capacités managériales leur permettant d’acquérir et d’accroître les capacités digitales requises en alignement avec leur vision et objectifs de création de valeur.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc