×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Dossier Spécial

Un plaidoyer inespéré pour le paiement mobile

Par Moulay Ahmed BELGHITI | Edition N°:5814 Le 29/07/2020 | Partager
Super coup de promo avec le Covid-19
L’offre fortement étoffée
Pour autant le cash résiste
transactions_dematerialisables.jpg

Le schéma de fonctionnement du Mobile Payment est assez simple. Il suffit pour régler sa facture de scanner avec son téléphone le QR code généré automatiquement sur TPE ou sans contact via NFC en rapprochant tout simplement le téléphone du TPE. Le paiement sera validé par message vocal

Payer son pain, faire le plein de carburant de son véhicule, régler ses courses au supermarché… simplement avec son smartphone, tout le monde en rêve. Aujourd’hui c’est une réalité! 
Après une première tentative avortée en 2010 avec le lancement du transfert d’argent de mobile à mobile, le Mobile Payment apparaît aujourd’hui plus que jamais comme l’une des principales solutions pour lutter contre la propagation de la pandémie du Covid. D’ailleurs, l’endémie qui a été et qui continue d’être une catastrophe pour des pans entiers de l’économie marocaine a constitué une promotion inédite au processus de migration vers le paiement mobile, particulièrement le contactless. 
Au point de disposer, aujourd’hui, d’une infrastructure qui va permettre l’émergence d’un véritable écosystème du paiement mobile. Les trois opérateurs télécoms IAM, Inwi et Orange ont déjà mis sur le marché leurs solutions M-paiement. Certains établissements bancaires ont également déployé leurs offres principalement à destination de la clientèle des entreprises. Même les opérateurs privés s’y sont mis. C’est notamment le cas d’Afriquia SMDC, d’Afriquia Gaz et de Petrom, dans le secteur des hydrocarbures, de Marjane et LabelVie, dans la grande distribution. 
«Le service était disponible dans tous nos points de vente depuis 2019 mais depuis le début de la pandémie et de l’état d’urgence sanitaire, le paiement sans contact a été de plus en plus prisé par les porteurs de cartes pour des raisons d’hygiène et de sécurité et surtout après le relèvement du plafond d'achat à 400 DH», confie à L’Economiste, Chrystèle Ronceray, directrice générale adjointe, du groupe LabelVie.
Cette opérationnalisation «forcée» de ce nouveau mode de paiement pour les Marocains ne sonne pour le moment pas le glas des transactions habituelles, en cash ou par cartes bancaires classiques. Si la pandémie «a été pour nous, une occasion de promouvoir ce type de paiement et d'introduire le paiement mobile mais il reste prématuré de penser que cela sera la fin du cash, d'autant plus que la conversion de toutes les cartes bancaires en contactless prendra encore quelques années et que le paiement mobile au Maroc n'est encore qu'à ses débuts avec un nombre de wallets très faible et un réseau d'acceptation limité», souligne la DGA. Même son de cloche chez Orange Money. Selon Nawal Gharmili Sefrioui, directrice générale de la filiale d’Orange Maroc, «Le contexte unique par lequel nous passons est certainement un accélérateur du paiement mobile. Dire que cela mettra fin aux transactions habituelles, cela serait très ambitieux. 
Le paiement mobile est une activité qui prend du temps avant de s’installer». Elle nécessite, d’après la DG, «un changement considérable des usages et habitudes des clients». Il faut un grand effort et des moyens importants pour inculquer les avantages de ce nouveau moyen de paiement au consommateur. «Cela passe donc par une phase incompressible d’éducation et d’accompagnement», suggère-t-elle. 
Pour le moment l’usage du mobile paiement reste «timide». «Les chiffres ne sont pas très significatifs en raison du faible nombre de wallets émis sur le marché marocain», relève Ronceray. Il n’empêche que les opérateurs sont agréablement surpris de constater que les gens vont ouvrir des comptes à distance et effectuer leurs premières transactions. Il s’agit principalement des personnes qui ont déjà utilisé le mobile paiement dans d’autres pays qui sont les plus demandeurs.   
En attendant un élargissement des usages, l’offre d’Orange Money se veut assez diversifiée. Elle comprend les fonctionnalités de base comme le dépôt, le retrait, le transfert, l’achat de recharge et le paiement de factures. «Nous avons ensuite introduit pour la première fois au Maroc la réception des transferts d’argent depuis la France en temps réel et directement sur le mobile», soutient la patronne d’Orange Money qui ajoute que le parcours client est désormais davantage digitalisé grâce à la possibilité d’alimentation du compte Orange Money à travers sa carte bancaire. De son côté, le groupe LabelVie qui a accéléré le déploiement du paiement mobile en généralisant son acceptation à tous les points de vente, envisage déjà d’introduire de nouveaux services associés comme le retrait d’argent et l’alimentation du compte de paiement.

Quid des marges

«Les marges sur des activités tel que le paiement mobile sont très faibles dans l’objectif de démocratiser l’accès aux services financiers aux citoyens», soutient Nawal Gharmili Sefrioui, directrice générale de la filiale d’Orange Maroc. Justement, la filiale d’Orange a décidé de ne pas facturer les transferts à ses clients pendant cette phase de crise.  

 


Le M Payment, comment ça marche

Intuitive pour le client, l’utilisation du paiement mobile est très facile. En fonction de son wallet, le client pourra régler sa facture en scannant avec son téléphone le QR code généré automatiquement sur TPE ou sans contact via NFC en rapprochant tout simplement le téléphone du TPE et le paiement sera validé par message vocal. Le wallet ou le porte-monnaie électronique est l’élément clé dans la chaîne du paiement mobile. Il est identifié par un numéro de téléphone et représente tout simplement le compte de paiement du client. L’accès à ce wallet peut s’effectuer sur téléphone mobile et son accès est sécurisé par un code PIN.

Moulay Ahmed BELGHITI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc