×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Entreprises

Amica: Changement dans la gouvernance

Par Amin RBOUB | Edition N°:5812 Le 27/07/2020 | Partager
Lacham démissionne de la présidence
Abdelmoumen élu à l’unanimité président par intérim

Du nouveau chez l’Association marocaine pour l’industrie et la construction automobile (Amica). Le Conseil d’administration s’est réuni le vendredi 24 juillet afin de statuer sur les instances de gouvernance et la situation transitoire de l’association. Coup de théâtre, au terme de ce conseil d’administration, le président de l’Amica, Mohamed Lacham, a présenté sa démission. Pour rappel, le mandat de Lacham à la tête de l’Amica puisait sa légitimité de sa fonction de DG d’Afrique Câbles (filiale d’Ynna Holding). Mais il y a deux mois, le groupe Ynna a sollicité Lacham pour relever de nouveaux challenges en tant que DG de Super Cérame (filiale d’Ynna Holding spécialisée dans le carrelage). Face à cette situation, le président sortant de l’Amica était dans l’obligation, conformément aux dispositions statutaires de l’association, de présenter sa démission puisqu’il ne représente plus une entreprise relevant de la filière de l’industrie automobile. Lors du CA du 24 juillet, Lacham a motivé sa décision par son souhait «de se consacrer pleinement à ses nouvelles responsabilités». 

Pour gérer cette phase transitoire et afin qu’il n’y ait pas de blocage, ou encore de vacance des instances décisionnelles surtout dans ce contexte particulier de crise Covid, les administrateurs  ont élu à l’unanimité Hakim Abdelmoumen en tant que président par intérim de l’Amica.  Le  défi de la nouvelle équipe est de mobiliser les industriels afin de mener des négociations avec les pouvoirs publics pour apporter des mesures de soutien et d’accompagnement à l’une des filières les plus dynamiques (industrie automobile) mais aussi les plus impactées par la crise Covid. Pour rappel, le nouveau président élu n’est autre que le président de la Fédération de l’Automobile à la CGEM. Il avait également assuré la présidence de l’Amica lors du mandat précédant celui de Lacham. Désormais, Hakim Abdelmoumen aura pour missions de poursuivre et parachever les chantiers enclenchés, organiser des assemblées générales et surtout mener des négociations avec le ministère de l’Industrie et le gouvernement pour établir un programme de relance post-Covid. Le tout nouveau président est également chargé de déployer une nouvelle stratégie et un plan d’actions.  Une feuille de route pour apporter plus de visibilité mais aussi de nouveaux marchés et investissements aux industriels.
Outre la présidence par intérim assurée par Abdelmoumen (société Induver), la nouvelle composition du conseil d’administration de l’Amica compte deux vice-présidents: Rachid Machou (société Antolin) et Youssef Hedda (société NP Morocco). Le secrétariat général sera assuré par Ihssane Saoud (Lear Corporation). Le SG adjoint est Jamaleddine Zerkti (OMR Morocco). Saad Ayouch (Sigma Accessoires) assure la fonction de trésorier général… 

Le poids de la filière…

Le secteur de l’industrie automobile aura été des plus impactés par la crise Covid (arrêts de travail dans plusieurs unités, chute des volumes à l’export, ruptures dans les chaînes d’approvisionnement…) Le tout dans un contexte mondial marqué par une baisse de la consommation et des ventes de voitures neuves. Mais en même temps, ce secteur reste l’un des plus dynamiques de l’industrie made in Maroc en termes de chiffre d’affaires, de volumes à l’export et surtout d’employabilité… Il s’agit là du premier secteur exportateur du Maroc, (plus de 80 milliards de DH contre 20 milliards en 2012). Plus encore, l’intégration locale y est des plus élevées (plus de 60% contre 28% en 2012). C’est aussi l’une des filières les plus pourvoyeuses d’emplois (180.000 salariés en 2019 contre 40.000 postes en 2012). Autre indicateur, la capacité de production installée au Maroc est de 700.000 véhicules.

A.R.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc