×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Monétique: La crise induit de nouvelles habitudes

Par Jean Modeste KOUAME | Edition N°:5807 Le 20/07/2020 | Partager
Engouement pour le paiement en ligne et sans contact
La grande distribution tire son épingle du jeu
Chute de 76,9% de l'activité des cartes étrangères
monetique-07.jpg
L’activité paiement s'est montrée plus résiliente que les retraits, avec des régressions respectives de 3 et 7,2% sur la période du 1er semestre. Le paiement via internet est resté sur un trend ascendant avec une progression de 23,6% durant le 1er semestre

La Covid-19 impose de nouvelles habitudes de consommation et d'achat. Celles-ci se traduisent par un engouement pour la vente à distance via internet ou sur TPE 3G à la livraison. Aussi, le paiement sans contact émerge d'une prise de conscience de l'utilité de cet usage. Mais dans l'ensemble, l’activité monétique marocaine a été fortement impactée par les conséquences de la crise sanitaire qui s’est déclenchée à la mi-mars.

«Le volume global de l’activité qui était en hausse de +7,8% durant le 1er trimestre, a reculé de 9,6% au cours des 6 premiers mois de l’année à 148,4 milliards de DH. La baisse est plus prononcée en nombre d’opérations (-13,4% à 171,5 millions)», explique Ismaïl Bellali, directeur général adjoint du Centre monétique interbancaire (CMI).

L'assèchement des flux touristiques et la fermeture des frontières se sont traduits par une chute de 76,9% de l'activité des cartes étrangères durant le 2e trimestre, avec comme résultat une régression de 42,1% sur la période du 1er semestre. La régression était déjà visible durant le 1er trimestre avec 4,2%, souligne le CMI.

Sans surprise, l’activité des cartes marocaines à l’étranger a connu une régression considérable de 44,1% durant le 2e trimestre, aboutissant sur une régression de 15,7% sur la période du 1er semestre. Pour ce qui est du paiement en ligne, il est resté sur un trend haussier avec une progression de 23,6% durant le premier semestre 2020. L’activité réalise 6 millions d’opérations pour un montant global de 2,9 milliards de DH.

La grande distribution s'est, quant à elle, accaparée le gros des paiements par carte bancaire avec 37,4% des volumes pour les cartes marocaines. A l'inverse, l'habillement, les stations-service, le secteur de la santé et les magasins d'électroménager ont peiné à atteindre chacun 8%.

Modeste KOUAME

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc