×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

Tourisme: Essaouira présente son agenda

Par Badra BERRISSOULE | Edition N°:5795 Le 02/07/2020 | Partager
Pour la saison d’été et celle d’automne
Une initiative portée par l’Association Essaouira-Mogador et le Conseil provincial du tourisme
Balnéaire, patrimoine, culture, écologie, sport… au cœur de la programmation
kare-surf-095.jpg
La ville d’Essaouira s’enorgueillit d’avoir plus de 100 km de balnéaire avec des plages sauvages qui seront présentées lors d’itinéraires comprenant de nombreuses escales où le surf aura la part belle (Ph. L'Economiste)

L’univers souiri donne rendez vous aux estivants pour leur présenter des atouts: un arrière-pays qui pour la première fois va s’offrir au regard de tous pour faire découvrir ses sites, ses kasbahs, ses plages, ses musiques et ses gastronomies.

Un agenda qui sera présenté officiellement le week-end des 10-12 juillet et qui marquera le lancement de l’agenda d’Essaouira pour la saison estivale et tout au long de la rentrée de septembre à décembre 2020. D’une densité et d’une créativité souvent inédites et près des plages, cette programmation sera patrimoniale, culturelle, artistique, écologique, sportive et ludique.

Objectif: inciter les voyageurs à découvrir des lieux très peu ou non connus. Initiée par l’Association Essaouira-Mogador en partenariat avec le Conseil provincial du tourisme (CPT) et en étroite concertation avec les autorités locales, cette feuille de route, volontariste et positive, dévoilera ses secrets et ses multiples facettes au cours d’un week-end signature.

Un week-end qui marquera également le rebond que la Cité des Alizés a nourri, certes par la richesse de toutes ses diversités historiques et spirituelles, mais aussi de la modernité et de la singularité de tous ses terroirs qu’ils soient urbains ou ceux de l’arrière-pays. A l’instar de toutes les destinations estivales, Essaouira porte de grands espoirs pour le tourisme interne.

«En faisant escale cet été à Essaouira, le voyageur y trouvera cet écrin à nul autre pareil qu’offre la baie de la Cité des Alizés, encadrée au sud et au nord par 100 km de plage et avec un ancrage mémoriel, culturel et historique qui chacun le sait donne une couleur et une saveur particulières à cette plongée au cœur de l’univers souiri», détaille Redwane Khanne, président du CPT d’Essaouira.

Concernant l’offre, les opérateurs touristiques souiris n’ont pas chômé et ont mis en place tout un plan pour attirer les touristes domestiques et leur offrir une destination attrayante et surtout sécurisée sur le plan sanitaire. On le sait et après trois mois de confinement, c’est le balnéaire, qui est plébiscité pour les vacances par le tourisme domestique (Voir notre édition n°5789 du 24 juin 2020).

Les Marocains rêvent de vacances surtout après la plus grande crise sanitaire que le monde a connue, et qui a conduit à trois mois de confinement. Ils rêvent de plages, d’Atlantique et de Méditerranée, de villes où il fait bon vivre et Essaouira fait partie des villes les plus favorisées pour cet été, vu aussi sa proximité avec Marrakech et Agadir, tout aussi sollicitées. Il faut dire que toutes les villes pourvues d’un littoral sont demandées.

essaouira-tourisme-095.jpg

La musique ancestrale «Tagnaouite» conservée à Essaouira en tant qu’héritage universel et reconnue en tant que tel par l’UNESCO rend justice à l'engagement visionnaire de la cité des alizés qui va mettre en avant ce patrimoine dans sa programmation d’été et d’automne (Source: rtl.be)

Certaines ont pris de l’avance et c’est le cas de la ville des alizés d’autant plus que la ville bénéficie d’un littoral exceptionnel et offre donc un gros potentiel au niveau de ses plages», souligne Redwane Khanne, président du Conseil provincial du tourisme d’Essaouira. «Nous avons mis en place avec des partenaires des offres qui mixent entre l’hôtellerie et des bivouacs sur les différentes plages de la ville».

Habituellement, Essaouira cartonne en été, qui est une haute saison par excellence pour cette ville avec une clientèle étrangère et marocaine. Cette fois-ci et tant que les frontières restent fermées, la ville met le paquet pour les Marocains. Son aéroport vient d’ouvrir pour les vols locaux en attendant les dessertes internationales.

Quant à ses hôtels, ses restaurateurs et ses agences de voyages et de loisirs de la place, ils ont tous entrepris des investissements dans leurs établissements pour respecter les normes sanitaires et rassurer aussi bien le personnel que les clients.

Badra BERRISSOULE

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc