×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

Crédit Relance: Attention, ce n’est pas open-bar!

Par Franck FAGNON | Edition N°:5787 Le 22/06/2020 | Partager
Votre ratio dette bancaire/EBE doit être inférieur à 7
Ne pas avoir d’incident de paiement et renoncer à la distribution de dividende en 2020
La baisse du taux directeur de BAM allège le coût d’emprunt à 3,5%

L’offre de crédit Damane Oxygène destinée à financer la trésorerie des entreprises en pleine crise sanitaire est arrivée à échéance mais la date limite de tirage a été prorogée d’1 mois jusqu’à fin juillet.
Au total, 27.551 entreprises ont mobilisé 13,8 milliards de DH. Depuis le 15 juin, Damane Relance a pris le relais. Ce produit permettra aux entreprises bénéficiaires de financer le besoin en fonds de roulement avec une affectation du crédit à hauteur de 50% minimum aux règlements des fournisseurs. Les réseaux bancaires sont maintenant rodés avec l’expérience de Damane Oxygène.
Il faudra tout de même de la pédagogie envers les clients, les critères d’éligibilité ayant changé. Il faudrait retenir que ce n’est pas «open-bar». Le fait d’avoir été impacté, même gravement, par l’arrêt de l’activité dû au confinement, ne qualifie pas d’emblée l’entreprise à ce dispositif. Les entreprises qui réalisent plus de 10 millions de DH de chiffre d’affaires devront, entre autres, afficher un ratio dette bancaire/excédent brut d’exploitation inférieur ou égal à 7 et renoncer à la distribution de dividendes en cash en 2020. Il ne faut pas non plus avoir d’incident de paiement et être en redressement ou en liquidation judiciaire. Il faudra enfin réussir le passage au comité de crédit de votre banque. «L’appréciation du risque se fonde notamment sur l’analyse du secteur d’activité de l’entreprise, de ses fondamentaux financiers, de son actionnariat et de ses perspectives à moyen et long terme», relève Hamza Bekkali, directeur des Financements chez Société Générale. Les entreprises éligibles devront notamment justifier une capacité de remboursement satisfaisante de leur dette globale y compris le crédit Damane Relance. Aucune sûreté personnelle et hors patrimoine de l’entreprise ne sera exigée pour les sociétés de moins de 500 millions de DH de chiffre d’affaires, indique la Caisse centrale de garantie.
Celles qui franchiront ces étapes peuvent mobiliser 1,5 mois de chiffre d’affaires pour les sociétés industrielles et 1 mois de chiffre d’affaires pour les sociétés non industrielles dans la limite de 100 millions de DH. Ces prêts peuvent être contractés jusqu’au 31 décembre 2020. Garantis de 80 à 90% par l’Etat, ces crédits sont remboursables sur 7 ans dont 2 ans de différé au maximum. Les entreprises qui bénéficieront du différé de 2 ans doivent geler toute distribution de dividende durant cette période. Avec la dernière baisse du taux directeur, la tarification du crédit Damane Relance est de 3,5% hors taxes. Les TPE ont un produit dédié: «Relance TPE».

Le contenu du dossier de crédit

POUR bénéficier des prêts «Damane Relance», les entreprises devront fournir une demande signée selon le format exigé par la CCG accompagnée des documents sociaux actualisés de l’entreprise; du rapport du commissaire aux comptes; de l’affectation détaillée du crédit (au moins 50% du montant du crédit doit être affecté au paiement des fournisseurs) du plan de relance envisagé et de l’effectif employé avant la crise et actuel.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc