×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

Comment éviter «une crise citoyenne» en entreprise

Par Tilila EL GHOUARI | Edition N°:5758 Le 11/05/2020 | Partager
Ethique, transparence, solidarité et flexibilité pour gérer la crise
Mesures préventives, protection des collaborateurs vulnérables, efforts financiers…
Révision fondamentale des anciens systèmes d’information pour réussir la digitalisation

Face à cette crise sanitaire, les priorités des entreprises changent. L’ultime objectif pour tous aujourd’hui est de maintenir l’activité avec des plans de continuité alors que l’avenir est incertain, et cela en préservant la santé des collaborateurs. C’est l’un des constats qui ressort du Webinaire organisé mercredi dernier par l’Observatoire de la RSE au Maroc (ORSEM) autour de la thématique: «Quelle responsabilité citoyenne des entreprises marocaines en réponse à la crise du Covid-19».

teletravail-058.jpg

 Depuis des années, les entreprises communiquent sur leur engagement et leur responsabilité sociale et sociétale. La crise que nous traversons pourrait bien préfigurer d’une accélération de ce mouvement (Ph. Pxhere)

Le débat a été modéré par le président de l’Orsem, Tarik El Malki, et animé par Mohammed Chakib Rifi, DG de Dataplus et créateur de plateformes digitales, Nourlil Ghizlaine, directrice de Vigéo Eiris Maroc, Charfi Jihane, manager en RH, et Essaid Tariq, médecin et militant pour la santé et la sécurité au travail. Les intervenants ont abordé des problématiques telles que la nécessité de l’évolution de la digitalisation de l’entreprise, de la gestion des risques sanitaires ou encore des plans de continuité d’activité.

La crise a mis l’économie mondiale à genoux. Des entreprises ont déjà déclaré faillite tandis que d’autres peinent à assurer la continuité de leur activité. «Face à cette crise, toutes les organisations avec l’appui de leurs équipes, notamment celle des ressources humaines, devraient innover afin d’éviter de transformer cette crise sanitaire en crise citoyenne. Les sociétés doivent miser sur des valeurs telles que l’éthique, la solidarité, la flexibilité et le patriotisme», souligne Charfi, experte en RH.

Les ressources humaines peuvent participer à créer un impact positif sur la responsabilité citoyenne dans ce contexte. Selon l’expert RH, il faut pouvoir identifier des cellules de crise, s’appuyer sur une communication claire, transparente et collaborative à travers le digital. «Aujourd’hui, nous avons tous les moyens pour assurer une continuité de service à distance, il faut juste être bien organisé», précise-t-elle.

Parmi les actions à mener, Charfi insiste sur la mise en place de mesures préventives pour assurer la sécurité des employés. Mais aussi sur l’identification des activités clés et du cœur de métier de chaque entreprise et en assurant une gestion flexible avec une diminution du  temps de travail en présentiel et la protection de la santé des plus vulnérables (malade chronique, femmes enceintes,...). «La crise sanitaire nous impose une solidarité sociale et sociétale. Il est également  important d’assurer le maintien des salaires, dans la mesure du possible», suggère Charfi.

                                                                                         

Comment se réinventer

Le Covid-19 impose également aux entreprises de se réinventer en abandonnant les méthodes traditionnelles et investissant dans les nouvelles technologies pour gérer à distance leurs fonctions. Ainsi, parmi les priorités des entreprises pour réussir leur plan de continuité d’activité l’on retrouve la transformation digitale. Selon une étude de McKinsey, les entreprises ayant adopté des plateformes numériques axées sur la demande, combinées à une stratégie digitale offensive parviennent à augmenter leurs bénéfices avant impôts de 6 à 7%. 

«Toutefois, l’expérience des grands acteurs démontre que les bénéfices augmentent quand la plateforme arrive à redéfinir la proposition de valeur et à remodeler le marché», explique Mohamed Chakib Rifi, DG de Dataplus et créateur de plateformes digitales. L’expérience de certains développeurs de plateformes digitales démontre que la mise en place de ces outils nécessite une révision fondamentale des anciens systèmes d’information.

Elle requiert aussi un changement de mindset et de  stratégie. «Certains de nos clients craignent d’ouvrir et partager l’offre de valeurs à leurs concurrents si elles cèdent le pouvoir à leurs clients via les plateformes», souligne Rifi. «Cette réticence tend à disparaître avec la préparation de l’après-Covid-19. Plusieurs contrats qui étaient à l’arrêt, il y a encore quelques mois, viennent d’être signés», poursuit-il.

T.E.G.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc