×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Les eaux usées, un moyen de traçage du Covid-19

Par Youness SAAD ALAMI | Edition N°:5755 Le 06/05/2020 | Partager
Des traces du virus dans les selles de patients asymptomatiques
Un outil d’alerte d’un éventuel retour du virus
L’Intérieur décide l’interdiction de leur utilisation non réglementaire

Dans la bataille contre le Covid-19, l’analyse des eaux usées s’avère indispensable. En Europe, plusieurs études ont récemment démontré que ces eaux étaient porteuses du génome du Sars-CoV-2 puisque les personnes contaminées l’évacuent dans leurs selles, même si elles sont porteuses du virus de manière asymptomatique. Pour éviter tout risque dans les différentes régions, le ministère de l’Intérieur vient d’interdire toute utilisation non réglementaire des eaux usées.

La décision du département d’Abdelouafi Laftit est actée à travers un message (n°152) adressé, le 4 mai 2020, aux walis des régions et gouverneurs des préfectures et provinces du Royaume. Signé par Khalid Safir, wali-directeur général des collectivités locales, ce courrier rappelle «que toute utilisation des eaux usées est fixée par les dispositions législatives et réglementaires en vigueur notamment la loi 36-15 sur l’eau, le décret n° 2-97-875 du 6 Chaoual 1418 (4 février 1998) relatif à l’utilisation des eaux usées et l’arrêté n°1276-01 du 10 Chaâbane 1423 (17 octobre 2002) fixant les normes de qualités des eaux destinées à l’irrigation». Ainsi, aucune eau usée ne peut être utilisée si elle n’a pas été préalablement reconnue épurée et conforme à la norme.

Aussi, et s’inscrivant dans le cadre des efforts déployés par notre pays pour lutter contre la propagation de la pandémie Covid-19, les walis et gouverneurs sont invités «à prendre toute les dispositions nécessaires pour interdire toute utilisation non réglementaire des eaux usées», incite le ministre de l’Intérieur. Cette décision tombe à point nommé avec les résultats des études initiées dans différents pays.

«Dans le cadre du suivi de la pandémie liée au virus Covid-19, ces études ont démontré la possibilité de présence de traces du génome de coronavirus dans les eaux usées issues des selles des personnes atteintes», souligne l’Intérieur. Signalons que les chercheurs européens et américains sont unanimes et confirment que lorsque les premiers cas ont émergé et ont commencé à se propager, la concentration virale dans les eaux usées a elle aussi augmenté.

«Plus l’épidémie avançait, plus on avait de traces de génome dans les eaux usées. À partir du moment où il y a eu le confinement, au bout d’une semaine, on a commencé à voir cette charge virale se réduire. Aujourd’hui, nous sommes en phase descendante», expliquent-ils.

Anticiper l’épidémie

En France, Pays-Bas et USA, des chercheurs ont mené une étude dans les stations d’épuration depuis le début de la crise sanitaire. Grâce à l’analyse des eaux usées, ils ont pu remarquer que la quantité de génome du virus collectée par litre d’eau usée a été multipliée par 100 pendant l’épidémie. Ils ont également constaté la présence du génome du Covid-19, c’est-à-dire sa carte d’identité génétique, dans les échantillons analysés. Selon eux, «le suivi de la charge virale dans les eaux usées a permis de suivre toutes les phases de l’épidémie».
Notons enfin que lorsque le pic actuel de la pandémie sera passé, l’analyse des eaux usées pourra également être utilisée comme outil d’alerte afin de détecter un éventuel retour du virus.

Youness SAAD ALAMI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc