×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

Les prisons relativement épargnées

Par Mohamed Ali Mrabi | Edition N°:5745 Le 21/04/2020 | Partager
2 détenus et 9 fonctionnaires contaminés
Deux groupes d’agents travaillent en alternance toutes les 2 semaines
Contrôle médical systématique aux nouveaux détenus
prison-045.jpg

En plus des mesures d’isolement des cas suspects et de la multiplication des visites médicales, les établissements pénitentiaires font l’objet régulièrement d’opérations de désinfection par des équipes spécialisées (Ph. Bziouat)

Les risques de propagation du coronavirus en milieu carcéral constituent un véritable défi pour les pouvoirs publics. Le surpeuplement des établissements pénitentiaires augmente le risque de contamination. Pour l’instant, les prisons marocaines semblent relativement épargnées.

Sur 80.000 détenus, 2 seulement sont atteints du Covid-19. Les personnes nouvellement transférées à ces établissements «font l’objet de visites médicales systématiques», précise la Délégation générale de l’administration pénitentiaire.

Suite à ces mesures, «102 détenus ont fait l’objet de mesures d’isolement et 23 ont subi des tests du coronavirus, qui se sont avérés négatifs». Les mesures de prévention ont également permis de limiter la propagation du virus au sein du personnel pénitentiaire. Sur 10.200 agents, 9 sont atteints du Covid-19.

La DGAR a mis l’accent sur l’importance du dispositif adopté, ayant permis de limiter les risques de contamination. Les équipes de personnel ont été organisées en 2 groupes, assurant, en alternance, deux semaines continues de garde.

Au moment de la rotation, les éléments du 2e groupe ont fait l’objet de visites médicales, qui se sont soldées par l’interdiction d’accès aux établissements de 137 fonctionnaires, par mesure de précaution. 93 d’entre eux ont fait l’objet de dépistage et 3 ont été testés positifs au coronavirus à la prison des Oudaya.

Les fonctionnaires du 1er groupe ont également fait l’objet de dépistages au moment de la rotation des gardes. Certains d’entre eux avaient des symptômes du Covid-19. Après les tests, 3 fonctionnaires sont déclarés atteints, à la prison de Ksar El Kbir.

Les détenus ayant côtoyé ces fonctionnaires ont été soumis au contrôle médical, fait-on savoir. Dimanche dernier, deux nouveaux cas ont été détectés, à savoir le directeur de la prison de Ouarzazate et un autre fonctionnaire du même établissement. Ce dernier avait déjà été soumis au contrôle médical au moment de la rotation des gardes, sans montrer aucun symptôme de la maladie.

M.A.M.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc