×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

Maroc Telecom: L’effet coronavirus peu visible

Par Franck FAGNON | Edition N°:5745 Le 21/04/2020 | Partager
Hausse de 1,4% des bénéfices à 1,6 milliard de DH
Le moteur de la croissance vient de l’étranger
69 millions de clients à fin mars, soit 11% de plus

Première entreprise cotée à publier ses résultats du premier trimestre 2020, Maroc Telecom a dégagé un bénéfice en hausse de 0,9% (+1,4% sur une base comparable) à 1,6 milliard de DH grâce à la performance des activités à l’international.

Après le choc de l’amende de 3,3 milliards de DH infligée par l’ANRT, le groupe doit, cette fois-ci, comme toutes les entreprises, tenter de minimiser l’impact de la pandémie de coronavirus sur son activité et ses performances. Par ailleurs, il contribue à l’effort collectif dans la lutte contre la propagation du virus en apportant 1,5 milliard de DH au fonds dédié à la gestion de la pandémie.

resultats-maroc-telecom-045.jpg

Le groupe aux 69 millions de clients a amélioré ses principaux indicateurs au 1er trimestre. A ce stade, il semble encore prématuré de tirer de premières conclusions sur l’impact de la pandémie sur ses résultats

Au premier trimestre, le groupe a réalisé un chiffre d’affaires en hausse de 4% (+2% sur base comparable) à 9,3 milliards de DH. Il a amélioré son Ebitda de 3,1% (2,2% sur base comparable) à 4,8 milliards de DH, lui permettant d’afficher une marge d’Ebitda élevée à 51,5%. La trésorerie s’est améliorée de 4,3% à 2,9 milliards de DH.

A ce stade, il semble encore prématuré de tirer de premières conclusions sur l’impact de la pandémie sur les résultats de l’opérateur télécom. Sur le marché marocain, Maroc Telecom a stabilisé ses revenus à 5,4 milliards de DH. Le chiffre d’affaires du segment Mobile a augmenté de 2,1% à 3,5 milliards de DH dont 3,3 milliards de DH pour les services (+2,8%).

La consommation de la data reste très dynamique, le contexte aidant aussi. Son chiffre d’affaires s’est élargi de 20% au premier trimestre. Pour autant, ce n’est pas sa meilleure performance. A fin mars, le revenu moyen mensuel par client (Arpu) s’est établi à 56,1 DH en baisse de 1,2%. L’opérateur a recruté 674.000 clients sur un an, hissant le portefeuille à près de 20 millions clients.

Toujours au Maroc, les revenus issus du Fixe ont diminué de 1,6% compensé par une croissance de 7,3% de la Data Fixe. Pour la plupart des entreprises, les comptes du deuxième trimestre révèleront le vrai impact de la crise puisque l’arrêt d’activité et le confinement sont intervenus durant la deuxième quinzaine de mars. Après trois mois, les activités domestiques du groupe Maroc Telecom ont dégagé un Ebitda de 2,97 milliards de DH en baisse de 1,8% (-2,5% sur base comparable). La marge d’Ebitda demeure à un niveau élevé de 55%.

A l’international, le groupe a réalisé un chiffre d’affaires de 4,2 milliards de DH en hausse de 7% et (+2,1% sur base comparable). Les moteurs sont les mêmes qu’au Maroc, à savoir la Data Mobile en plus des services Mobile Money. Au niveau opérationnel, les activités africaines ont généré un Ebitda de 1,8 milliard de DH marquant une forte progression de 12,4% (+10,6% sur base comparable).

En Bourse, l’action affichait une hausse de 0,40% à 125 DH en séance lundi 20 avril sur des tout petits volumes (moins de 3 millions de DH).

F.Fa

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc