×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Coronavirus: Naissance d’un Maroc 4.0!

Par Ahlam NAZIH | Edition N°:5728 Le 27/03/2020 | Partager
Télétravail, e-santé, e-learning, e-administration, e-conférences…
Bientôt la toute première université virtuelle?

En moins de deux semaines, des secteurs entiers se sont fortement digitalisés, «grâce» à la pandémie du Covid-19. En matière d’enseignement, les universités publiques ont déjà numérisé la majorité de leurs cours (Lire article). Elles pensent désormais à combiner leurs efforts pour monter un projet d’université virtuelle, la toute première au Maroc.

A l’Education nationale, les enseignants continuent d’enregistrer les cours et d’échanger en ligne avec les élèves et les parents. Google Classrooms, Teams, WhatsApp, Zoom, e-mail, chaînes YouTube… Tous les moyens sont bons.

L’accord des trois opérateurs télécoms pour rendre gratuits les téléchargements sur tous les sites d’enseignement et de formation permettra de faciliter le fonctionnement du dispositif. Par solidarité, des plateformes de cours de soutien en ligne ont ouvert un accès gratuit à l’ensemble de leurs contenus. C’est le cas, par exemple, de Kiffelesmaths.com et de dorossonline.ma.

Dans le domaine de la santé, nombreux sont les praticiens qui se sont mis à la télémédecine, limitant ainsi les déplacements et les risques de contagion. Dans les entreprises, outre les congés payés forcés, congés sans soldes et travail à temps partiel, beaucoup ont opté pour le télétravail. Certaines achètent des ordinateurs par milliers pour équiper leurs collaborateurs pour travailler à distance.

Parmi les offshorers, Majorel compte distribuer 2.000 unités, tandis que Webhelp en vise 4.000. Pour ses initiatives, le gouvernement aussi mise sur le digital. A titre d’exemple, pour les demandes de l’indemnité destinée aux salariés victimes d’arrêt temporaire du travail en cette période de crise, tout s’effectuera en ligne, via un site dédié.

Les journaux, magazines et conférences se sont également mis en mode virtuel. Le commerce électronique, pour sa part, profite de cette période de mobilité restreinte. Le fisc, la douane et les banques ont déjà pris de l’avance dans le domaine, avant la crise. En somme, le Maroc se digitalise en un temps record.

A.Na.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc