×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

Coronavirus: Le gouvernement défend le choix de la chloroquine

Par Mohamed Ali Mrabi | Edition N°:5728 Le 27/03/2020 | Partager
«Une décision souveraine, autonome et sécurisée»
Elle a été validée par une Commission technique et scientifique
Surveillance médicale stricte pour suivre et limiter les effets secondaires
medecins-chloroquine-028.jpg

L’utilisation des traitements à base de chloroquine est largement connue au sein de la communauté médicale au Maroc, selon les responsables du département de la Santé, notamment pour guérir le paludisme et des maladies chroniques comme l’arthrite et autres problèmes immunitaires (Ph. Bziouat)

L’adoption du protocole de traitement à base de chloroquine est une «décision souveraine, autonome et sécurisée». Le ministère de la Santé a réagi au débat autour de l’utilisation de ce traitement pour soigner les personnes atteintes du Covid-19. Un sujet qui suscite des discussions passionnées au niveau international, liées notamment à l’efficacité et à la pertinence de ce choix thérapeutique.

Pour les responsables du département de la Santé, «l’utilisation de la chloroquine et les publications scientifiques qui en découlent dans un certain nombre de pays, comme la Chine et les Etats-Unis, ont confirmé les résultats positifs de ce protocole dans le traitement des malades du Covid-19».

Son utilisation sera élargie dans ces pays, mais également en France et en Tunisie, a noté Moulay Hicham Afif, directeur du CHU Ibn Rochd, lors du point de presse quotidien relatif à l’évolution de la propagation de cette pandémie. Le département de la Santé a précisé que l’adoption de ce protocole au Maroc est intervenue suite à une décision de la Commission technique et scientifique du programme national de prévention et de contrôle de la grippe et des infections respiratoires aiguës sévères.

L’utilisation des traitements à base de chloroquine et d’hydroxychloroquine est largement connue au sein de la communauté médicale au Maroc, a précisé Pr. Afif. Il s’agit d’un «médicament connu et utilisé depuis des années pour guérir le paludisme et des maladies chroniques comme l’arthrite et autres problèmes immunitaires, pour de longues durées, pouvant atteindre des années parfois», a-t-il expliqué.

Ces traitements sont dispensés sous surveillance médicale stricte et spécialisée, afin de suivre et de limiter les effets secondaires qui peuvent en résulter, fait-on savoir. Parallèlement, le ministère de la Santé «dispose d’un système accrédité de suivi et de contrôle de la qualité et de la sécurité des médicaments».

En matière de disponibilité de ce traitement, Bouchra Meddah, directrice des médicaments et de la pharmacie au département de la Santé, a précisé que le Maroc dispose d’un stock produit localement, en plus des importations. Il a été distribué aux CHU et aux hôpitaux régionaux et provinciaux. Le personnel médical est appelé à opter pour une «gestion rationnelle du stock».

Une circulaire a été publiée lundi dernier, fixant les modalités et les conditions d’utilisation du protocole de traitement à base de chloroquine (voir notre édition du mercredi 25 mars dernier). Pour les patients atteints d’autres pathologies chroniques nécessitant des médicaments à base de chloroquine, le ministère de tutelle a précisé qu’ils peuvent s’en procurer gratuitement, à titre exceptionnel, au niveau des pharmacies régionales et provinciales de ses services extérieurs, après présentation du dossier médical.

M.A.M.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc