×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Entreprises

Trade Finance: 3 milliards de dollars d’engagements au Maroc pour la BID

Par Moulay Ahmed BELGHITI | Edition N°:5707 Le 27/02/2020 | Partager
Son bras armé de financement du commerce ITFC veut renforcer ses opérations en Afrique
L’institution impliquée dans différents secteurs: énergie, agriculture…
hani-salem-sonbol-007.jpg

De passage au Maroc suite à l’invitation du cabinet Mazars pour intervenir lors de la 2e édition des Africa Talks, Hani Salem Sonbol, DG de l’ITFC a fait le point sur les interventions de l’institution qu’il dirige pour l’Afrique et le Maroc (Ph. ITFC) 

La Société islamique internationale pour le financement du commerce chargée entre autres de la promotion du business entre les pays de l'Organisation de la coopération islamique  (ITFC) dont le Maroc est membre qui est fortement active en Afrique entend accroître davantage son intervention dans les pays africains.

Une des guests stars de la seconde édition de l’Africa Talks organisée par le cabinet Mazars mercredi 26 février, son directeur général, Hani Salem Sonbol a profité de son passage au Maroc pour faire le point sur le portfolio des engagements de la société qui est le bras armé du Trade Finance de la Banque islamique de développement (BID).

Justement, ses engagements sur le continent dépassent 17,5 milliards de dollars dont 3 milliards de dollars au Maroc principalement dans le secteur privé. L’institution, comme le précise le CEO, ambitionne de restaurer la relation solide qui existait entre les pays arabes et africains et par la même favoriser le développement socio-économique de ces Etats. Justement, cela passe par la mise en place du programme «ponts commerciaux arabo-africains» qui vise à renforcer l'action de la banque dans la région qui a été lancée à partir du Maroc en 2017.

«Nous nous sommes à vrai dire inspirés de la vision royale d’investir en Afrique», confie Hani Salem Sonbol qui est conscient que l'Afrique regorge toujours de nouveaux marchés. L’ITFC y est déjà très active dans les secteurs de l'énergie et de l'agriculture. «Nous disposons également des programmes de soutien au développement des PME et des exportations africaines».

C’est dans ce cadre qu’elle s’est alliée en octobre 2019 avec OCP Africa pour le développement de l’agriculture dans le continent et ce à travers la formation des agriculteurs aux bonnes pratiques agricoles, les analyses de sols et les conseils de fertilisation pour contribuer à l’augmentation des rendements agricoles, le soutien à l’innovation et la transformation digitalisée de l’agriculture, ou encore le renforcement des capacités et soutien aux jeunes pour un développement durable et inclusif.

En fonction de leurs besoins, l’ITFC contribue à l’accompagnement des stratégies des différents pays. Elle soutient également des initiatives dans les secteurs de l'énergie et de l'agriculture. Plus globalement, elle veut laisser son empreinte sur le développement socio-économique des pays membres. A ce titre, l’ITFC encourage les initiatives des femmes et des jeunes.

M.A.B.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc