×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    Régions

    Essaouira se lance dans la production de Stevia

    Par Ghizlaine BADRI | Edition N°:5701 Le 19/02/2020 | Partager
    Stevia Mogador, première coopérative de production au Maroc
    La Stevia, la Moringa et l’Aloe Vera, les nouvelles plantes médicinales
    stevia-mogador-2-01.jpg

    La coopérative Stevia Mogador travaille depuis plus de 5 ans sur cette plante, connue pour ses propriétés édulcorantes et naturelles, pour réussir sa récolte. La prochaine phase consiste en l’obtention de l’agrément de l’ONSSA pour sa commercialisation, est-il avancé

    Si les plantes utilisées dans les médecines parallèles connaissent un engouement au Maroc, la production locale reste faible pour certaines d’entre elles. Pour pallier ce manque, la Coopérative Stevia Mogador située à 25 km de la ville d’Essaouira dans la Commune de Had Draa est la première à s’être penchée sur la production de Stevia au Maroc.

    En partenariat avec le ministère de l’Agriculture et l’Ecole supérieure d’agriculture de Meknès, la coopérative locale travaille sur la récolte de la Stevia, plante originaire d’Amérique du Sud, qui pousse à l’état sauvage sous un climat semi-aride, connue comme étant un substitut du saccharose et un édulcorant compatible avec les régimes hypoglycémiques.

    «Nous travaillons depuis 5 ans sur la Stevia, dont la production nécessite plusieurs facteurs pour réussir sa récolte. La prochaine phase consiste en l’obtention de l’agrément de l’ONSSA pour sa commercialisation», explique Yassine Hroud, Gérant de la Coopérative Stevia Mogador.

    Si la plante est déjà transformée et distribuée localement par le biais de magasins spécialisés, la vente au niveau national et international nécessite plusieurs autorisations, en cours d’obtention. Sur une surface de 8000 m2, 1200 kg de Stevia sont récoltés chaque année au prix de 250 DH le kg, la coopérative compte multiplier sa production par 3 d’ici 2025 et travaille sur l’écoulement de sa récolte qui se fera à 30% au niveau national et 70% au niveau international.

    Pour répondre à une demande de plus en plus croissante concernant ces plantes médicinales, la coopérative a décidé d’élargir sa production à deux autres plantes, la Moringa et l’Aloe Vera. Si la première originaire d’Inde, utilisée en médecine ayurvédique, est appréciée pour son spectre nutritionnel très large et équilibrée, la seconde dont la production est croissante au Maroc est connue pour ses vertus pour la digestion ainsi que la protection de la peau.

    stevia-mogador-001.jpg

    «Nous avons décidé de dédier 4.000 m2 et 8.000 m2 à la production de ces deux autres plantes, dont la production est respectivement de 400 et 800 kg par an. Avant d’élargir la récolte, nous travaillons sur le marché international, le marché local étant réduit pour la Moringa et concurrentiel pour l’Aloe Vera», poursuit Yassine Hroud.

    «Si le prix de vente de l’Aloe Vera est de 2 DH la feuille, la Moringa est vendue au même prix que la Stevia, soit 250 DH le kg», ajoute le Gérant. La Coopérative Stevia Mogador vient de conclure un accord avec le Marché Solidaire à Casablanca. D’autres points de ventes sont également visés à Marrakech, Agadir et Tanger. 

    Au Maroc, sur les 4.200 plantes aromatiques et médicinales recensées, à peine 300 sont récoltées et demeurent très peu valorisées malgré la tendance mondiale et la manne économique qu’elles peuvent procurer. Estimée à 165 milliards de dollars, l’industrie de ce marché en forte croissance est poussée par les besoins des laboratoires, mais aussi par une demande pour le naturel/bio et  les compléments alimentaires. Les perspectives de croissance à horizon 2023, en particulier pour la cosmétique verte et les huiles essentielles, seraient de plus de 10%.

    De notre correspondante permanente, Ghizlaine BADRI

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc