×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Competences & rh

L’ESJC sensibilise à l’intelligence du cœur

Par Karim Agoumi | Edition N°:5700 Le 18/02/2020 | Partager
Prise de conscience, «présence», yoga, méditation… Les moyens d’activer cette forme de sagesse
Réduction du stress, paix intérieure, harmonisation du comportement… Ses multiples bienfaits!
ibtissam-belcaid-00.jpg

L’ESJC a récemment abrité une conférence animée par la praticienne en intelligence du cœur Ibtissam Belcaid. Une forme de sagesse intuitive et innée fondée sur la bienveillance et le partage qui améliore les rapports humains aussi bien en entreprise que sur les bancs de l’école, apportant à la fois efficience et bien-être à la personne (Ph. Fadwa Al Nasser)

L’école enseigne aux élèves bien des matières fondées sur la logique, mais ne leur apprend pas à gérer les tensions relationnelles avec tact et efficacité. Un état d’esprit– l’intelligence du cœur – permet d’y parvenir. C’est pour sensibiliser à ce mode de pensée que l’Ecole supérieure de journalisme et de communication (école appartenant au groupe Eco-Médias détenteur des quotidiens L’Economiste, Assabah et d’Atlantic Radio) a reçu le 12 février dernier l’auto-entrepreneuse fondatrice du groupe citoyen «Partage Aimant» Ibtissam Belcaid.

Lors de cette rencontre qui a particulièrement fasciné les étudiants et dont la thématique leur a semblé utile aussi bien sur le plan personnel que professionnel, l’on apprend tout d’abord qu’il s’agit d’une approche intuitive innée et programmable à tout moment, à condition d’en prendre pleinement conscience au préalable. «L’intelligence du cœur s’apparente à une technologie naturelle interne qui permet à l’individu de se montrer bienveillant envers lui-même et envers autrui», souligne l’intervenante.

Un mode de fonctionnement de l’esprit qui amène l’individu à faire preuve de davantage d’empathie et de compassion envers son interlocuteur en se mettant «à son niveau» dans une optique de partage  mais également à se montrer humble dans toute situation de communication. «Soyez toujours intéressés et non intéressants», confie ainsi Belcaid.

Autres fondements essentiels, ne jamais juger l’autre et penser à agir au lieu de critiquer systématiquement. Une méthode – et non un enseignement – qui nécessite d’effectuer un profond travail sur soi et beaucoup de concentration pour atteindre ses objectifs. «Plus de 70.000 pensées traversent quotidiennement notre esprit. Bon nombre d’entre elles sont négatives et perturbent notre mental ainsi que notre manière d’interagir avec autrui», explique Belcaid.

Pour passer au travers de ces messages polluants et développer son intelligence du cœur, il est toujours d’abord conseillé de pratiquer la «présence». Une technique accessible qui consiste à percevoir ses propres ressentis ou encore à écouter sa respiration en se concentrant sur le moment présent, mettant ainsi de côté les angoisses du passé et les peurs du futur. D’autres moyens d’action, tels que le Yoga, le Tai Chi ou encore la méditation, permettent également d’y parvenir à condition de les exercer avec implication.

Une approche prouvée scientifiquement parlant. En effet, en 1991, l’institut HeartMath a établi le lien existant entre le fonctionnement cérébral et les battements du cœur. «Le cœur émet en continu un champ électromagnétique qui permet de traiter l’information et de prendre des décisions de manière indépendante», confie l’intervenante.

Côté bénéfices, il en découle le plus souvent une plus grande efficience et une coopération accrue en milieu professionnel. Mais l’approche apporte aussi épanouissement et bien-être à ses pratiquants. «L’intelligence du cœur réduit efficacement le stress ou encore l’insomnie de la personne. Elle gagne alors considérablement en paix intérieure et voit ses comportements globalement harmonisés», précise Belcaid.

En plus de la théorie, le séminaire a également fait la part belle à la pratique. Ainsi, les futurs journalistes ont pu s’exercer à appliquer cet état d’esprit particulièrement bénéfique à travers des mises en situation concrètes, illustrant des interactions tirées de la vie quotidiennement impliquant à la fois étudiants et enseignants.

«J’ai choisi de cibler avant tout les jeunes parce qu’ils représentent la génération de demain. C’est à travers cette dernière qu’un changement positif peut s’opérer au sein de notre société. D’autant plus que les valeurs se perdent de jour en jour», confie l’invitée.

Une praticienne au service de la bienveillance

Ancienne enseignante de profession en marketing et en communication, Ibtissam Belcaid a fondé «Partage aimant» il y a près de quatre ans. Le groupe citoyen organise séminaires, conférences et ateliers de bien-être pour sensibiliser le grand public à l’intelligence du cœur. L’auto-entrepreneuse est par ailleurs aussi à l’origine du festival marocain Noorland, engagé depuis plusieurs années dans cette dynamique positive et qui accueille à la fois conférenciers, psychothérapeutes et coachs sur des thématiques philosophiques, scientifiques ou encore nutritionnelles.

Karim AGOUMI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc