×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Culture

Splash: Plongée dans l’univers flamboyant de la génération Z

Par Amine BOUSHABA | Edition N°:5673 Le 10/01/2020 | Partager
Première exposition de la jeune artiste Zineb Bennani-Smires
Un regard critique, non dénué d’insolence, sur le monde
generation-z-2-073.jpg

(Crédit Salmane Dahioui)

Il y a du peps, de l’audace, de l’impertinence et un petit brin de folie dans les œuvres de la jeune artiste, Zineb Bennani-Smires, qui présente son premier solo-show à la galerie Mine d’Art, jusqu’au  25 janvier, à Casablanca. Né en 1999, à Casablanca,  Zineb est  une artiste de son siècle, issue de cette fameuse génération Z, décomplexée  et lucide à la fois.

Celle qu’on appelle également génération C pour Communication, Collaboration, Connexion et Créativité. L’exposition intitulée Splash, comme le bruit d’une plongée dans un univers flamboyant, et parfois étonnamment sobre, rappelle par certains côtés de grands artistes américains des années 1980. Des portraits décomposés, pouvant paraître, trop hâtivement «basquiesque», sont rehaussés de phrases, de sentences, de quelques rébus… derrière lesquels se cachent de mystérieux messages.

Car si les œuvres de  Zineb Bennani-Smires comptent une certaine dose de burlesque, elles n’en sont pas moins complexes et profondes. Presque trop profonde pour une artiste aussi jeune, qui jette un regard critique non dénué d’insolence sur le monde qui l’entoure. Jeune certes, mais pas novice pour autant.

Avec une mère sociologue de l’art et commissaire d’exposition, ayant été de nombreuses années aux commandes de la Villa des Arts de Casablanca, et un père chef d’entreprise féru d’art, de littérature et de cinéma, la jeune Zineb est tombée  dans la marmite de l’art, toute petite déjà, entourée des œuvres de grands noms tapissant les murs du domicile familial.

generation-z-073.jpg

(Crédit Salmane Dahioui)

Née à Casablanca le dernier jour du mois de décembre de l’année clôturant le XXe siècle, Zineb Bennani Smires donne l’impression qu’une nuée de fées se sont penchées sur son berceau. En plus de la peinture, l’artiste est également férue de musique.  Dotée d’un don indéniable pour la mélodie et d’un grain de voix des plus agréables, Zineb oscille, entre ses passions et  ses études, assumant pleinement ses identités culturelles multiples.

Après des études secondaires au Lycée Lyautey de Casablanca et l’obtention de son Baccalauréat, elle s’envole pour Londres pour préparer un Bachelor of Arts «Professional Musicianship in Vocals» à l’école BIMM. Zineb s’adonne à la peinture et au dessin depuis son plus jeune âge.

Elle est également éprise de musique et de chant, elle a participé à ce titre à de nombreux spectacles au cours de ces dernières années. Zineb étudie actuellement la philosophie à la Sorbonne et entend continuer à mener de front les études, la peinture et le chant. Une jeune artiste, dotée d’une réelle liberté d’âme et d’esprit qui font toute sa singularité aujourd’hui. A suivre de près.

A.Bo

Retrouvez dans la même rubrique

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc