×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Culture

    Des contes en ligne pour préserver l’héritage culturel

    Par Karim Agoumi | Edition N°:5637 Le 20/11/2019 | Partager
    L’association Enfance et Découverte passe au numérique
    Elle diffuse gratuitement légendes et chansons traditionnelles sur la toile
    Des formations de conteurs aux enseignants également de la partie
    contes-en-ligne-037.jpg

    L’association Enfance et Découverte, qui diffuse régulièrement des légendes traditionnelles aux plus jeunes, passe au numérique dès cette semaine. Les enfants peuvent d’ores et déjà lire et écouter sur la toile contes et autres chansons populaires, dont notamment «Le hérisson et le ghoul» (Ph. E.E.D.)

    Préserver l’héritage culturel marocain en revisitant et en distribuant des contes au jeune public. C’est le fer de lance de l’association Enfance et Découverte, présente au Maroc depuis plus de neuf ans. Un organisme qui a su évoluer avec son temps, proposant désormais ses activités en version numérique.

    L’organisme, connu depuis plusieurs dizaines d’années à travers ses livres audio, diffuse en effet depuis cette semaine aux enfants ainsi qu’à leurs parents légendes et autres chansons populaires. Une programmation ludique et pédagogique accessible gratuitement sur la toile.

    Les jeunes pourront ainsi lire mais aussi écouter, tout en chansons et en images, plusieurs contes traditionnels connus des anciennes générations tels que «Le hérisson et le ghoul», ou, encore,  «Bretal le magicien». L’histoire d’un enfant pauvre se liant d’amitié avec le vent, lui soufflant alors la voie à suivre pour devenir illusionniste sur la célèbre place Jamaa El Fna.

    Le contenu proposé inclut également bon nombre de blagues locales mais aussi internationales, ainsi que la possibilité pour les plus petits de partager en temps réel leurs dessins. Un programme conçu par une équipe de psychopédagogues – cinq au total – qui ont recueilli ces histoires à travers tout le pays, par le biais de voyages, de lectures et de recherches poussées.

    Une initiative dont l’objectif consiste avant tout à sauvegarder ces véritables composantes historiques du patrimoine culturel. «Les histoires fantastiques représentent les trésors enfouis de l’enseignement», explique le président de l’association Jean Pierre Devant de Martin. Mais les contes jouent également un rôle capital en matière de développement personnel chez l’enfant.

    «Ces légendes de la nuit des temps transmettent aux plus jeunes le plaisir d’apprendre. Ils sont aussi essentiels pour leur éveil et leur construction psychologique», ajoute le responsable. Une démarche incluant par ailleurs plusieurs histoires étrangères, permettant enfin aux enfants de s’ouvrir au monde et d’accepter davantage les différences avec leurs pairs.

    Parallèlement à ces programmes, le groupe délivre également régulièrement des formations aux enseignants à Casablanca ainsi qu’à Marrakech. Objectif: maîtriser les rouages du conte et l’utiliser comme outil de travail au sein de la classe. «Le conte permet à l’élève d’améliorer son expression orale et booste son imagination. Il se révèle par ailleurs particulièrement utile dans des disciplines extrascolaires comme le théâtre ou encore l’expression graphique», confie le président du groupe.

    Karim AGOUMI

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc