×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Société

    Habitat durable: Les étudiants présentent les nouveaux modèles

    Par Badra BERRISSOULE | Edition N°:5593 Le 16/09/2019 | Partager
    18 équipes de 54 universités participent au 1er Solar Decathlon Africa à Benguerir
    Des bâtiments verts adaptés au climat local africain
    Efficacité énergétique, mobilité durable, réseaux intelligents, les principes
    habitat-durable-1-093.jpg

    Inter House est une maisonnette solaire pensée et construite par les étudiants de trois universités:  l’Ecole des mines du Colorado,  l’Ecole d’architecture de Marrakech et l’Université Cadi Ayyad (Ph. Mokhtari)

    Ils n’ont pas dormi pendant plusieurs jours. Tantôt excités tantôt énervés, des fois déçus de ne pas pouvoir faire plus vite et de ne pas disposer de plus de moyens. Mais ils ont tous fini par relever le challenge et sortir de terre en trois semaines des maisonnettes avec des solutions d’habitat durable et écologique pour le Maroc mais aussi pour l’Afrique.

    Le défi a été  proposé par le Solar Decathlon Africa, installé pour la première fois à Benguerir et porté par Iresen (Institut de recherche en énergie solaire et énergies nouvelles) et l’UM6P avec le soutien de l’OCP et de plusieurs autres sociétés.

    habit_durable_093.jpg

    Construire des maisons vertes en 3 semaines était le défi posé aux équipes qui ont reçu chacune un budget de 50.000 dollars. Ci-dessus, la maison Tdart réalisé par trois universités marocaines: Ensa de Tanger, faculté des sciences techniques de Tanger et l’Université Abdelamlek Essaâdi (Ph. Mokhtari)

    Cette compétition, ouverte aux universités et aux grandes écoles du monde entier, a rassemblé 54 universités autour d’un défi: concevoir et construire des habitations durables à hautes performances énergétiques et écologiques adaptées au continent africain, d’améliorer l’efficacité énergétique dans le secteur du bâtiment.

    Après plusieurs mois de travail, de conception, les équipes en compétition ont construit 18 maisons ouvertes à tous, et qui ont vocation à être industrialisées. «Ils», ce sont  les 1.200 étudiants africains mais aussi du monde entier constitués en 18 équipes. Ils souhaitent tous remporter le grand prix du jury.

    L’équipe gagnante sera dévoilée le 27 septembre prochain à l’occasion de l’ouverture de la nouvelle plateforme de recherche Green & Smart Building Park à Benguerir. Un modèle unique en son genre en Afrique. Dans tous les cas, quel que soit le gagnant, les 18 projets resteront exposés et testés sur place pendant un an, indique Badr Ikken, directeur général de Iresen.

    «D’ores et déjà, l’ensemble des équipes sont gagnantes», indique Richard King, fondateur du Solar Decathlon en 1999. «Les équipes ont appris les unes des autres, c’est un grand bénéfice. A chaque édition, nous tenons à changer la perception des étudiants pour en faire des leaders. Le monde du travail évolue, les entreprises technologiques sont de plus en plus à la recherche de créativité», continue King.

    habitat-durable-2-093.jpg

    Le but de ce projet Oculus est d’offrir une maison à énergie solaire confortable et attractive. Le sol ouvert et l’absence de structures permettant de favoriser la ventilation naturelle à travers la hauteur de la maison. Le projet a été réalisé par Ensias, l’Ensam, l’université des sciences technologiques d’Abudja et le WPI (Worcester Polytechnic Institute) (Ph. Mokhtari)

    De la créativité justement, il en faut face à la mutation des villes et des périmètres urbains. Puisque le Maroc, et plus largement l’Afrique, ont reçu le soleil en cadeau de la nature, les innovations, présentées lors de cette dernière ligne droite de la compétition, aboutissent à des logements attrayants et abordables à haut rendement énergétique, adaptés au climat local.

    En focus: des matériaux de construction, des approches architecturales et constructives adaptées, et bien sûr des systèmes d’énergies renouvelables et d’efficacité énergétique appliqués aux bâtiments. Si l’innovation est au cœur des maisonnettes: architecture, mode constructif, approvisionnement énergétique, ameublement, appareils domestiques…, les solutions  utilisées devaient néanmoins  respecter les règles en termes de coût.

    En effet, chaque équipe a reçu la même dotation de 50.000 dollars. Cependant, les étudiants avaient le droit de chercher des sponsors pour les soutenir à travers des dons de matériels.  AlMaden a fourni par exemple des matériaux comme les panneaux solaires tout comme Ménara  Prefa, le Comptoir Métallurgique, Ikea, Cegelec…

    B.B.

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc