×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprises

    Développement durable: La Commission nationale bientôt opérationnelle

    Par Mohamed Ali Mrabi | Edition N°:5575 Le 16/08/2019 | Partager
    Le décret relatif à son organisation publié au Bulletin officiel
    Elle devra s’appuyer sur deux comités de suivi de la Stratégie nationale et des ODD
    Cette instance rattachée aux services de la Primature
    ordure-075.jpg

    La nouvelle Commission nationale de développement durable ambitionne de chapeauter les différentes initiatives lancées dans ce domaine. Il s’agit notamment d’assurer le suivi de la mise en œuvre de la Stratégie nationale et d’évaluer les mesures lancées notamment en matière de diminution de la pollution atmosphérique, de gestion intégrée des décharges, de recyclage… (Ph. Bziouat)

    Très attendue, la nouvelle Commission nationale du développement durable sera bientôt opérationnelle. Le décret relatif à l’organisation de cette instance, prévue par la Charte de l’environnement et par la Stratégie nationale adoptée en juin 2017, vient d’être publié au Bulletin officiel.

    Elle sera présidée par le chef du gouvernement, et sera composée des représentants de plusieurs ministères, dont l’Intérieur, les Finances, l’Aménagement du territoire, la Justice, l’Equipement, la Santé, l’Energie… Le secrétariat permanent de cette commission sera assuré par les services de la Primature.

    Sa principale mission porte sur la «définition des mesures nécessaires pour la mise en œuvre de la Stratégie nationale du développement durable, au niveau des politiques publiques et des plans sectoriels, au niveau national et local». Elle sera également chargée du suivi de l’exécution des Objectifs de développement durable (ODD 2030) fixés par l’ONU.

    Au niveau opérationnel, la nouvelle Commission devra s’appuyer sur deux mécanismes: le comité de suivi de la Stratégie nationale de développement durable, et celui de suivi des ODD. Le 1er sera chargé de la coordination des actions des différents intervenants pour la mise en œuvre des décisions portant sur la stratégie nationale dans ce domaine.

    Il mettra en place un programme de communication et de sensibilisation autour des objectifs de cette stratégie, en plus de l’élaboration d’un rapport d’activité annuel. Le 2e comité sera chargé de définir les ODD prioritaires à atteindre et assurer le suivi de leur mise en œuvre, en plus de la coordination des actions des intervenants dans ce domaine.

    Ces deux mécanismes devront élaborer des règlements internes, définissant les modalités de leurs interventions. Ce texte précise également que le rapport élaboré par le Haut-commissariat au plan, portant sur les Objectifs du développement, devra désormais être soumis à la nouvelle Commission nationale.

    M.A.M.  

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc