×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    De bonnes sources

    Affaire de corruption à Marrakech: Benabdelkader réagit

    Par Youness SAAD ALAMI | Edition N°:5552 Le 09/07/2019 | Partager

    «Il y a un engagement de l’ensemble des acteurs, responsables et institutions, pour la lutte contre la corruption. Et personne n’est au-dessus de la loi». C’est ce qu’a déclaré, hier à L’Economiste, Mohamed Benabdelkader, en réaction à l’interpellation du directeur de l’Agence urbaine de Marrakech, Khalid Ouaya, pour des faits de corruption. Pour le ministre délégué en charge de la Réforme de l’administration et de la fonction publique, «du petit fonctionnaire au plus haut responsable, il faut qu’on puisse avoir confiance en notre justice et dans nos institutions». Cette confiance est instaurée à travers la transparence, la dématérialisation des services publics et la lutte contre la corruption.  Pour rappel, la Brigade nationale de la police judiciaire (BNPJ) a procédé, dans l’après-midi du 4 juillet, à l’interpellation du directeur de l’Agence urbaine de Marrakech. Le suspect a été arrêté suite à une plainte pour corruption signalée au numéro vert, le 600, mis à la disposition des citoyens par le Parquet. 

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc