×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprises

    Retraite: La CIMR parie sur l’intelligence artificielle

    Par Jean Modeste KOUAME | Edition N°:5527 Le 30/05/2019 | Partager
    Une application mobile pour les allocataires
    La preuve de vie par la reconnaissance faciale

    Fini les tracas et longues files d’attente pour les allocataires de la CIMR pour attester de leur vie. Grâce au déploiement d’une application mobile baptisée «CIMR Dialcom», la Caisse de retraite permet désormais à ses allocataires d’attester de leur vie à distance, sans avoir à se déplacer dans une agence de la Banque Populaire pour l’activation de leur carte Rahati ou encore envoyer leur certificat de vie à une agence de la Caisse.

    Plus de 174.951 retraités bénéficieront de l’innovation, pour une pension annuelle dépassant 4 milliards de DH en 2018. «Nous proposons la reconnaissance faciale à tous les nouveaux retraités. Leur nombre augmente de 5.000 à 6.000 bénéficiaires par an. Sur le mois de mai, tous ceux à qui nous l’avons proposée ont accepté. Notre souhait est que tout le monde y adhère», soutient Khalid Cheddadi, président-directeur général de la Caisse interprofessionnelle marocaine des retraites (CIMR), hier mercredi 29 mai.

    L’enrôlement se fait à travers le passeport biométrique. Si l’affilié ne dispose pas de passeport ou si son smartphone n’est pas doté du système Android et de la technologie NFC, ce dernier peut toujours s’enrôler depuis une agence CIMR ou encore apporter la preuve de vie par la carte Rahati, en se présentant dans une agence de la Banque Populaire. Le process est donc facultatif! L’avantage étant un gain de mobilité et de temps. La solution étant un pas supplémentaire dans la simplification des démarches des ayants droits.

    Comme tout régime de retraite, le retraité doit régulièrement apporter la preuve qu’il est vivant. Se procurer un certificat de vie occasionnait de nombreuses difficultés aux retraités. Ce qui était parfois à l’origine de retards dans le versement de la pension.

    Les process de la Caisse ont depuis quelques années été dématérialisés sur le web: adhésion des entreprises, déclaration des salariés, déclaration des salaires des collaborateurs, règlement… S’y ajoute la liquidation de la pension du futur retraité…«La prochaine étape: les applications mobiles pour tous ces process», annonce le PDG.

    Par ailleurs, une réforme se prépare. Elle va certainement passer par un relèvement de l’âge de départ à la retraite à 63 ans dans le privé pour rejoindre l’âge retenu dans le public. Pour la CIMR, le passage à cet âge va se traduire par une amélioration très importante des pensions à l’inverse des régimes des autres caisses pour lesquels ce passage va être utilisé pour retrouver l’équilibre sans impact sur les prestations.

    Du fait de l’augmentation de l’âge de départ à la retraite de 60 à 63 ans, les droits acquis vont augmenter de 15%. Le salarié va cotiser pendant trois années supplémentaires. In fine, la pension sera augmentée de 20 à 25%.

    Relève de points

    Le dispositif de relève de points vient préserver les droits de l’assuré. Il permet à l’affilié de s’enquérir de la situation, en temps réel, des cotisations faites sur son compte, au cas où il y aurait des omissions de son employeur. L’objectif est d’éviter des situations où l’assuré se retrouve sans droit au moment de la retraite ou que la totalité de ses droits ne soient pas déclarés. Les cotisations sont converties en droits. Le point fort du régime de la CIMR réside dans sa souplesse. Pour l’assuré qui part à la retraite à 50 ans, un coefficient d’abattement est appliqué. Au-delà de 65 ans, l’assuré bénéficie de bonifications. Ce sont des mécanismes pour améliorer le taux de remplacement.

    M.Ko.

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc