×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Culture

    Sawt chante la diversité culturelle

    Par Karim Agoumi | Edition N°:5492 Le 10/04/2019 | Partager
    La quatrième édition du festival de «Maroc en Chœur» débarque à Casablanca
    250 choristes et 80 musiciens attendus sur scène
    Des chorales algériennes et tunisiennes invitées pour internationaliser la discipline
    festival-international-sawt-092.jpg

     Le festival international Sawt revient pour sa quatrième édition. L’évènement mettra plus que jamais en exergue la diversité culturelle, invitant cette année quatre chorales étrangères dont Akarena Voces de France et Noujdoum d’Algérie (Ph. Maroc en Chœur)

    Les mélomanes et les amoureux de chant choral seront ravis. Le festival international Sawt signe son grand retour après près de deux ans d’absence. Une quatrième édition à laquelle participeront plusieurs centaines de choristes d’horizons différents et qui fera cette année plus que jamais la part belle à la diversité culturelle et à l’émotion.

    Près de 250 choristes monteront ainsi sur scène jusqu’au 13 avril prochain aux quatre coins de la ville blanche. Le complexe culturel Sidi Belyout, le cinéma Rialto ou encore l’Eglise Notre-Dame de Lourdes accueilleront ainsi trois chorales marocaines parmi lesquelles CasaSawt - présente depuis le début – mais également les chorales Taqassim et Fermata.

    Le spectacle portera également la voix de chorales étrangères dont Akarena Voces de France, Noujdoum d’Algérie et Angham de Tunisie. Pour les accompagner, plus de 80 musiciens venus directement du Japon à travers l’Amasia International Philarmonic et d’Espagne via le jeune Orchestre provincial de Malaga.

    Un spectacle réservé aux amateurs de belles voix mais également aux néophytes. Objectif : leur faire découvrir cet art à la fois accessible et distingué. Autre but visé et non des moindres, développer cette discipline sous nos latitudes en créant une plateforme d’échange d’expériences et de techniques de travail entre chœurs nationaux et étrangers.

    «Le chant choral gagnerait à être plus connu et pratiqué sous nos cieux. Ce savant mélange de jazz, de pop, de folk et de musique traditionnelle divertit mais transmet également de solides valeurs de tolérance et d’ouverture», souligne Ghizlane Laabi membre active de l’association organisatrice.

    Le show a nécessité près de douze mois de préparation intensive et d’organisation millimétrée. Ainsi, en plus des répétitions hebdomadaires classiques tenues depuis l’envoi des participations il y a six mois, les chœurs «accorderont leurs violons» lors d’une résidence artistique prévue à Dar Chabab Al Hank à Casablanca en parallèle aux concerts.

    Un festival créé et imaginé par l’association Maroc en Chœur, qui vise depuis 2010 à créer un vaste réseau de chœurs marocains. Comptant à son actif plus de 300 choristes à ce jour répartis au niveau de 16 chorales d’enfants et d’adultes, l’organisme a également publié deux recueils de partitions de chant choral, incluant notamment des morceaux arabes inédits.

    Karim AGOUMI

     

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc