×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Le prix de L’Economiste pour la recherche en économie, gestion et droit
    De bonnes sources

    Prises en charge AMO: Les cliniques calment le jeu

    Par Hassan EL ARIF | Edition N°:5475 Le 18/03/2019 | Partager

    Les cliniques privées sont revenues sur la menace de ne plus accepter les prises en charge des patients au titre de l'assurance maladie obligatoire (AMO) à partir du mois d'avril. Le Syndicat national des médecins du secteur libéral annonce avoir reporté cette décision «en attendant la mise en oeuve des promesses du ministre de la Santé». A l'origine de la décision des cliniques privées, leur requête récurrente de révision de la tarification nationale qui remonte à 2006. Ce qui oblige les patients à supporter le différentiel entre le barème de l'AMO et les honoraires des médecins.

    H.E.

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc