×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Brèves internationales

    Brèves Internationales

    Par L'Economiste | Edition N°:5416 Le 20/12/2018 | Partager

    ■ 5G: Un énorme défi pour les opérateurs…
    Annoncée comme une révolution industrielle et numérique, la 5G représente dans un premier temps un énorme défi pour les opérateurs. Ils devront revoir progressivement la totalité de leur réseau, avec de très lourds investissements à la clé. Pour cela, ils devront disposer de gros moyens financiers. La 5G est régulièrement présentée comme un «mur» par de nombreux experts cités par AFP, tant du fait de l’acquisition de nouvelles fréquences que pour le déploiement de l’infrastructure. Sur la 4G, les retards sont patents, selon le centre de réflexion Idate, qui évaluait à 52,5 milliards d’euros par an le déficit d’investissement sur les réseaux en Europe face aux Etats-Unis. Les opérateurs devraient en savoir plus mi-2019 sur les conditions d’attribution et avoir une idée plus précise de combien leur coûtera la 5G, au moins pour son premier lancement commercial en France, en 2020.

    ■ Premier feu vert pour la fusion Sprint/T-Mobile
    Le projet de fusion entre les opérateurs mobiles T-Mobile et Sprint aux États-Unis a reçu un premier feu vert américain. C’est celui du Comité sur les investissements étrangers (CFIUS) chargé d’examiner d’éventuels problèmes de sécurité nationale. L’objectif est de boucler l’opération au premier semestre 2019. T-Mobile et Sprint, respectivement troisième et quatrième opérateurs mobiles aux États-Unis en nombre d’abonnés, ont annoncé en avril leur fusion pour environ 26 milliards de dollars. Ils cherchent à créer un nouveau groupe capable de développer un réseau de téléphonie mobile 5G dans ce pays. Cette fusion doit encore recevoir l’aval des autorités de la concurrence, une fonction exercée par la Federal Communications Commission (FCC) et le ministère de la Justice. Si les deux groupes s’unissent, ils compteront environ 127 millions d’abonnés à leurs différents services aux États-Unis, dont quelque 100 millions dans la seule téléphonie mobile. Ils rivaliseront ainsi avec les géants du secteur: Verizon et AT&T.

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc