×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    International

    OCDE: Qui sont ces émigrés tunisiens

    Par L'Economiste | Edition N°:5414 Le 18/12/2018 | Partager

    Les migrations tunisiennes augmentent et les migrants sont de plus en plus qualifiés. D’après le nouveau rapport de l’OCDE «Talents à l’étranger: Une revue des émigrés tunisiens», le nombre de personnes nées en Tunisie et résidant dans les pays de l’OCDE a atteint 630.000 en 2015/2016.

    De plus, on dénombre au moins 500.000 descendants d’émigrés tunisiens dans les pays européens de l’OCDE. Après une hausse suite à la Révolution de 2011, notamment vers l’Italie, les flux annuels vers la zone OCDE se sont établis à 20.000 personnes en 2017.

    L’étude montre que plus de 60% des émigrés tunisiens résident en France en 2015/2016, témoignant des liens historiques et linguistiques entre les deux pays. Les émigrés tunisiens font toutefois face à des difficultés sur le marché du travail, notamment en Europe.

    Leur taux de chômage s’élève à 23% en 2015/2016 dans les pays de l’OCDE et il est de 28% pour les personnes peu qualifiées. Même si la majorité des émigrés tunisiens occupent des emplois peu qualifiés, environ 40% des émigrés tunisiens en emploi en France occupent une profession qualifiée, soit près de 60.000 personnes.

    Plus de 3.200 médecins et 1.600 infirmiers travaillant dans les pays de l’OCDE sont nés en Tunisie. Plus de 17.000 étudiants tunisiens sont en mobilité internationale en 2016, soit une hausse de 20% en trois ans.

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc